12 878 personnes connectées

Des Chiffres & le Monde : 20 faits qui vous alarmeront sur notre négligence choquante à l’égard de l’eau

L’eau recouvre 70 % de la surface du globe, mais ne représente que 0,023 % de sa masse totale. Elle est la source de toute vie, elle est essentielle à notre survie. Pourtant, les eaux naturelles de la planète sont de plus en plus polluées, des centaines de milliers de litres sont en outre gaspillés chaque jour, alors que dans certaines parties du monde, l’accès à l’eau potable est un véritable combat.

A titre personnel, sans forcément vous en rendre compte, vous consommez des dizaines de litres d’eau par jour. Lorsque vous tirez la chasse d’eau, 10 litres sont consommés, 80 litres pour une douche de six minutes, et 200 litres si vous amenez votre voiture dans une station de lavage automatique. En fait, un Français consomme en moyenne 137 litres d’eau par jour. C’est bien moins qu’un Américain, qui n’en consomme pas moins de 600 litres, mais beaucoup plus qu’un habitant de l’Afrique subsaharienne, qui n’en consomme que 10 litres par jour.

eau-gaspillageDe l’eau coule dans un évier via Shutterstock

 

L’agriculture

Le domaine dont les besoins en eau sont les plus conséquents est l’agriculture. En effet, 70 % de l’eau consommée par l’Homme y est destinée, aussi bien aux cultures qu’à l’élevage. C’est ce dernier qui consomme d’ailleurs plus, contrairement à ce que l’on pourrait penser.

Afin de produire 1 kg de grains, 1 500 litres d’eau sont nécessaires alors que pour produire 1 kg de viande, il faut consommer 15 000 litres. Le besoin en eau pour l’agriculture est encore plus important dans les pays en voie de développement : 90 % de la consommation y est réservée. Un chiffre qui est voué à augmenter de 20 % d’ici à 2050.

vache-eauDes vaches s’abreuvent via Shutterstock

 

L’accès à l’eau potable reste un privilège

Dans de nombreux pays, l’accès à l’eau potable est un enjeu majeur. Une eau potable qui est rare, puisqu’elle ne représente que 2,5 % du volume total d’eau qu’il y a sur Terre. En outre, 70 % de cette eau est sous forme de neige ou de glace. Nous sommes 7 milliards d’êtres humains, et 1,8 milliard d’entre nous n’ont pas accès à l’eau potable.

Encore plus inquiétant, on estime que la moitié des humains, soit 3,5 milliards de personnes, n’ont pas leur besoin en eau satisfait quotidiennement. Dans les pays en voie de développement, les dépenses liées à l’eau (traitement des eaux usées, accès…) sont particulièrement élevées, elles atteignent en effet 103 milliards d’euros par an.

eau-afriqueDes femmes récupèrent de l’eau purifiée en Ethiopie via Shutterstock
Martchan / Shutterstock.com

 

La pollution, véritable fléau

Ces pays sont également touchés par la pollution des eaux. Chaque année, 2 millions de tonnes d’eau usées sont rejetées dans les cours d’eau naturels. Les conséquences sont dramatiques : tous les jours, 4 000 enfants de moins de 5 ans meurent à cause de diarrhées liées au non-traitement de ces eaux usées.

L’exploitation des énergies fossiles pollue indirectement l’eau. Ainsi, entre 15 à 18 milliards de mètres cubes d’eau potable sont contaminés à cause de cette exploitation chaque année, cela équivaut à 6 millions de piscines olympiques.

eau-pollueeDe l’eau polluée via Shutterstock

En France, une autre forme de pollution plutôt étonnante a un impact néfaste sur la faune. Nous sommes en effet l’un des pays les plus consommateurs de médicaments au monde. Lorsqu’un Français va aux toilettes, il rejette une partie des médicaments qu’il a ingérés : 10 microgrammes par litre de ces résidus médicamenteux se trouvent dans l’eau, entraînant un comportement étrange chez certains poissons de nos rivières.

 

Solutions et exploitation

Pour remédier au problème de l’eau potable, certains pays offrent des solutions intéressantes. C’est notamment le cas de l’Arabie Saoudite qui obtient 50 % de son eau potable grâce à la désalinisation de l’eau de mer. Il en est de même pour Israël, 40 % de son eau potable provient de la désalinisation de l’eau de la mer Méditerranée.

centrale-desalinisationUne centrale de désalinisation à Hambourg via Shutterstock

Les barrages hydroélectriques, qui exploitent les flux d’eau naturels, constituent une énergie renouvelable conséquente. Ils représentent en effet 16 % de la production énergétique des pays, un chiffre qui peut même atteindre les 65 % au Brésil.

Malgré quelques solutions proposées, l’avenir de l’eau potable semble de plus en plus sombre. Notre population est en effet en constante augmentation (80 millions de personnes en plus par an), ce qui signifie que notre consommation en eau augmente de 64 milliards de mètres cubes par an. Si ce sujet vous intéresse, vous pouvez également découvrir ces faits sur les arbres qui vous feront réaliser à quel point il faut les protéger. Que seriez-vous prêt à sacrifier pour préserver l’eau de notre planète ?

 

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Le cerveau humain génère une puissance continue d’environ 20 watts