13 185 personnes connectées

Il y a une raison pour laquelle les athlètes courent dans le sens inverse des aiguilles d’une montre

Au signal, ils s’élancent sur la piste avec un seul objectif en tête : être le premier à franchir la ligne d’arrivée. Si depuis toujours nous sommes habitués à regarder les athlètes courir, un détail saute aux yeux quand on regarde de plus près : ils courent toujours dans le sens inverse des aiguilles d’un montre. Un élément insolite mais qui joue un rôle déterminant dans la performance des sportifs. 

Pour quelle raison les courses se font dans le sens inverse des aiguilles ?

Le choix du sens inverse des aiguilles d’une montre pour les courses à pied est loin d’être arbitraire. Ce sont les coureurs eux-mêmes qui sont à l’origine de cette réglementation et elle est liée à leur manière de courir. Les coureurs ont l’habitude de s’entraîner dans ce sens mais également car chez la majorité des gens, notre vision est meilleure à gauche tout comme notre jambe d’appel.

En 2004, Hideaki Fukami, un chercheur Japonais a également mis en lumière une autre raison à ce choix, cette fois-ci lié aux performances des coureurs. Après avoir fait courir un 400 m à des sportifs dans les 2 sens, il a constaté qu’ils mettaient 2 secondes de moins à parcourir la distance quand la corde est à gauche.

Depuis quand cette norme est-elle appliquée ?

Cette norme a été mise en place en 1912, lors des jeux olympiques de Stockholm. Auparavant, et ce depuis les premiers jeux olympiques modernes de 1896, les athlètes couraient dans le sens des aiguilles d’une montre.

Toutefois, les coureurs ont très vite protesté leur mécontentement. Depuis 1912, la course dans le sens inverse des aiguilles d’une montre est appliquée dans le 200 m, le 400 m, le 800 m et le demi-fond. Et elle ne concerne pas que la course à pied.

Une caractéristique valable dans d’autres sports

Si courir dans le sens inverse des aiguilles d’une montre est devenu incontournable en athlétisme, ce n’est pas le seul sport où cette règle est appliquée. Les sports collectifs comme le cricket ou le baseball ont aussi comme règle de faire tourner les participants dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

Cette norme ne se limite pas seulement aux humains car les courses hippiques se font également dans ce sens de rotation. Tout comme les hommes, les chevaux galopent plus vite sur leurs pattes gauches. Dans le sport, aller dans le sens inverse des aiguilles d’une montre est donc à la fois bénéfique pour les sportifs mais aussi pour leurs performances, et c’est pour cela qu’ils courent dans ce sens depuis le début du XXe siècle.

Ces articles vont vous plaire

Le cerveau humain génère une puissance continue d’environ 20 watts

— @DailyGeekShow