13 496 personnes connectées

Digne d’un film d’espions, cette caméra laser détecte les objets à travers les coins des murs

Une caméra, comme l’oeil humain, ne voit pas au travers de la matière (sauf si vous êtes Superman, mais on va pré-supposer que ce n’est pas le cas). Si on cache un objet derrière un coin de mur, l’oeil, comme la caméra, ne le verra pas. Enfin, ça c’était avant, puisque des chercheurs viennent de mettre au point une caméra qui peut, grâce à l’assistance d’un laser, détecter des objets qui ne sont pas dans son champ de vision.

La vue est un sens bien particulier, on voit grâce à la lumière qui se reflète sur un objet et qui nous transmet une image. Donc quand un objet n’est pas dans notre champ de vision, on ne reçoit pas sa lumière et on ne peut pas le voir. Pour un caméra c’est le même principe, alors dans ce cas-là, comment une caméra peut-elle voir un objet caché derrière un coin de mur ?

yfamxtwt7dslbknhlrzk

Ce petit miracle, on le doit aux chercheurs des universités Hariot-Watt et d’Édimbourg (Écosse), ils viennent de mettre au point une caméra capable d’une telle prouesse. Mais le procédé est relativement complexe. La caméra est posée sur un trépied d’un côté du mur, un objet est caché derrière le coin de ce mur. Un laser est ensuite pointé vers le sol, dans l’axe de la caméra, comme sur l’illustration.

Le laser émet alors un petit rayonnement qui percute l’objet caché, ce dernier renvoie la lumière reçue sous forme d’ondes. Ces ondes se propagent et sont ensuite captées par la caméra lorsqu’elles passent devant une zone virtuelle (ou miroir virtuel) projetée par la caméra.

Capture d’écran 2015-12-10 à 09.16.01

Capture d’écran 2015-12-10 à 09.18.18

Une invention révolutionnaire ? Oui, mais la caméra est bien particulière, et le timing pour capter le rayonnement de l’objet est très (très) court, il faut que la caméra soit très rapide pour mesurer les données, de l’ordre de 500 nanosecondes (ou 5×10ˆ7 ou 500 milliardièmes de seconde), pas le droit à l’erreur donc.

Mais ce n’est pas le seul problème, la lumière du laser doit être très faible pour que le « miroir virtuel » ne capte pas d’autres données venues d’autres objets, ce qui brouillerait les résultats. Quant aux résultats, parlons-en, si le principe de voir dans des angles morts est révolutionnaire, l’image obtenue, elle, est loin de la 4K.

Capture d’écran 2015-12-10 à 09.11.45

En effet, comme l’objet ne reflète que la très faible lumière venue du laser, l’image renvoyée par l’objet et détectée par la caméra s’apparente plus à l’échographie d’un tibia qu’autre chose. Ça reste un prototype après tout, mais c’est déjà pas mal.

Un caméra bien unique qui ressemble plus, pour l’instant, à un genre de radar, de détecteur d’objets, hors du champ de vision, ce qui est quand même extraordinaire, surtout que la caméra peut aussi repérer le mouvement. Si on est encore loin de Superman, cela pourrait servir, entre autres, pour détecter les personnes sous des décombres. Et vous, aimeriez-vous être capable de voir au travers des murs ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux