© Microsoft

Annoncée en décembre 2019, la nouvelle console de salon de Microsoft est extrêmement attendue par les joueurs. Aujourd’hui, le géant américain nous en dit plus sur ses composants et ses capacités.

Une console qui en a dans le ventre

Après avoir révélé les propriétés de la future console, Microsoft dévoile les composants de la Xbox Series X. Prévue pour la fin de l’année, le concurrent de Sony n’a pas attendu sa conférence virtuelle prévue mercredi pour nous mettre l’eau à la bouche. Voici donc les propriétés de la Xbox Series X :

  • Processeur : puce custom 7 nm avec huit cœurs cadencés à 3,8 GHz maximum (architecture AMD Zen 2)
  • Partie graphique : 52 Compute Units à 1,825 MHz (12 TFLOPS / architecture RDNA 2 AMD)
  • Mémoire vive : 16 Go GDDR6 (10+6)
  • Interface mémoire : 320 bits
  • Bande passante : 10 Go à 560 Go/s et 6 Go à 336 Go/s
  • Stockage : 1 To (SSD NVMe custom / 2,4 Go/s en direct et 4,8 Go/s avec compression hardware préalable)
  • Lecteur optique : Blu-ray 4K
  • Autres : un emplacement pour 1 To de SSD externe supplémentaire / compatibilité avec les disques durs externes USB 3.2.
© Microsoft

La console fera 30,1 cm de haut pour 15,1 cm de large et de profondeur. Un gros ventilateur de 130 mm est logé sur la partie supérieure. Si Microsoft annonce 16 Go de mémoire GDDR6, tous ne fonctionnent pas à la même vitesse. Les 10 Go les plus rapides sont alloués à la puce graphique et les 6 restants, plus lents, se répartissent ainsi : 3,5 Go de mémoire standard pour les opérations courantes de calcul et 2,5 Go pour le fonctionnement de l’OS de la console. Un emplacement pour une carte d’extension afin de doubler le stockage interne de la console (1 To) se situe à l’arrière de la console, et il est possible de brancher les disques durs USB 3.2 à l’arrière du boîtier.

© Microsoft

La technologie au service de la beauté de l’immersion et du réalisme

Parmi les nouvelles fonctionnalités, on trouve le DirectX Raytracing, qui simule les propriétés de la lumière et du son de façon ultra réaliste et précise. Microsoft nous en fait la démonstration avec le très populaire jeu Minecraft : “Les ombres projetées par les objets s’atténuent lorsque vous vous éloignez de ces derniers et la lueur orange émise par la lave se dissipe quand on prend de la distance ou se reflète sur les rails des wagons miniers. On peut voir les rayons de la lune traverser les craquelures des murs et se refléter sur les particules flottant dans l’air.

© Minecraft
© Minecraft

Microsoft évoque également la présence d’une technologie Xbox Velocity Architecture. Andrew Goosen, l’un des ingénieurs de la division Xbox, explique : « Si le processeur principal (CPU) est le cerveau de la console et le processeur graphique (GPU) son cœur, vous pouvez considérer que la Xbox Velocity Architecture est son âme. Cette dernière représente bien plus que des temps de chargement raccourcis, c’est l’un des composants les plus innovants de notre nouvelle machine. Il s’agit de révolutionner la manière même dont les jeux seront conçus, en permettant aux développeurs de créer des mondes plus grands et plus immersifs encore. » La Velocity Architecture permettrait donc de créer des mondes ouverts plus beaux et plus vastes afin d’afficher les textures plus rapidement à mesure que le joueur progresse dans l’environnement sans avoir recours à des artifices graphiques comme la brume ou les longs couloirs vides.

Toujours plus rapide

Microsoft en profite pour nous vanter la vitesse de chargement des jeux à travers une courte vidéo. De même, il sera possible de reprendre des parties de manière instantanée. Cela est possible grâce à la fonctionnalité « Quick Resume » qui, liée à l’utilisation d’un SSD à la place du traditionnel disque dur, permet de supprimer les temps de chargement, de laisser plusieurs jeux en pause et de jongler entre plusieurs parties.

Il ne reste plus qu’à connaître le prix et la date de sortie de la Xbox Series X.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de