Franchissez les frontières du réel en découvrant les coulisses de X-Files, cette série phénomène des années 90

Parmi les séries à succès américaines, certaines s’élèvent au rang de phénomène comme X-Files, cette œuvre de science-fiction qui est aujourd’hui considérée comme LA création télévisuelle du genre. Avec plus de 10 saisons, la série a fait trépigner des milliers de spectateurs souhaitant connaître le fin mot des aventures de Mulder et Scully. Cette fois-ci, SooGeek vous emmène dans les coulisses de X-Files et vous dévoile l’envers du décor de cette série mythique.

 

La série X-Files : Aux frontières du réel est une série télévisée américano-canadienne de science-fiction composée de 202 épisodes. Créée par Chris Carter, cette série phénomène a été diffusée entre 1994 et 2002, puis remise à l’antenne le 24 janvier 2016, sur le réseau Fox. La série relate les différentes enquêtes des agents spéciaux du FBI, Fox Mulder (David Duchovny) et Dana Scully (Gillian Anderson) sur les dossiers classés X, autrement dit, des affaires non résolues impliquant des phénomènes paranormaux. L’agent Mulder croit au paranormal et à une vie extraterrestre, depuis que sa sœur, Samantha, a disparu dans d’étranges circonstances. Quant à Dana Scully – docteur en médecine – elle est plus sceptique et est assignée aux tâches plus rationnelles, comme faire des analyses scientifiques sur les découvertes de son collègue et le ramener à des conclusions plus cartésiennes. Au cours de leurs enquêtes, ils seront confrontés à des situations inhabituelles telles que des conspirations venues d’autres planètes et des phénomènes paranormaux.

scully-mulder

Cette série visionnaire oppose sans cesse le rationnel à l’impossible, par le biais du caractère terre à terre de Scully et les croyances mystiques de Mulder. Cette ambivalence est omniprésente et cultivée dans la mise en scène. Ainsi, dès la séquence d’ouverture, les spectateurs sont avisés des événements étranges sur lesquels la série s’axera, et seront également informés des faits purement logistiques tels que des indications géographiques et temporelles. De même, le spectateur est témoin des événements « surnaturels », puis confronté tout comme Mulder à l’opiniâtreté des explications scientifiques fondées, qui ne collent pourtant pas toujours aux faits. À moins de croire tout comme Mulder, que la vérité est ailleurs…

C’est au début des années 90 que l’aventure X-Files commence. À cette époque, le créateur Chris Carter est engagé par la Fox afin de développer de nouvelles séries télévisées. C’est lors d’un dîner avec Peter Roth (ex-président de la Fox) que Carter propose l’idée de X-Files, une série moderne, inspirée de la série policière des années 70, Dossiers brûlants. Après le feu vert du directeur, Chris Carter décide d’intégrer le FBI dans le scénario, après avoir vu l’interview d’un agent qui enquêtait sur des rites sataniques. Mulder est Scully sont nés. La série est proposée à deux reprises à la chaine Fox, qui reste cependant très sceptique quant au choix de Gillian Anderson, considérée comme « pas assez sexy et pulpeuse » et surtout « trop peu connue ». Carter fait fi de ces remarques et insiste : ce sera Gillian Anderson ou personne. La Fox capitule.

x-files

En ce qui concerne David Duchovny, l’acteur souhaitait se lancer dans une carrière purement cinématographique. Mais en 1993, son manager lui propose le script pour l’épisode pilote de la série. L’acteur convaincu du potentiel auditionne, mais la première impression qu’il donne n’est pas très convaincante. En effet, selon Carter, David Duchovny parlait trop lentement et ne paraissait pas être assez brillant pour le rôle de Mulder. Sans se démonter, le réalisateur lui demande simplement de revenir une semaine plus tard dans la peau d’un agent du FBI.

Après cette seconde audition, Duchovny démontre tout son potentiel et convainc définitivement le créateur. Mais les déboires ne sont pas pour autant terminés, puisque la Fox – toujours « ennuyée » par l’apparence « hors standard » de Gillian Anderson – est réticente à ce qu’une romance débute entre les deux personnages. Cela pousse Carter à insister sur le fait que de toute façon, il ne souhaitait pas développer une liaison entre les deux agents. Mon œil, monsieur Carter !

mulder-scully-skinner

En plus des personnages de Mulder et Scully, la série est introduite par le personnage de Walter Skinner, incarné par Mitch Pileggi. Ce personnage censé être temporaire devient finalement l’un des rôles principaux. Tout comme ses collègues, Pileggi a eu bien du mal à obtenir un rôle dans la série. Il a d’abord auditionné pour plusieurs autres personnages avant d’être finalement retenu pour le rôle de Skinner.

L’acteur admet aujourd’hui avoir été très surpris qu’on ait fini par lui proposer ce rôle, puisqu’il avait été refoulé pour tous les autres. Mais Chris Carter se justifie en expliquant que lors de l’audition, Pileggi était arrivé de mauvaise humeur et le crâne mal rasé, des caractéristiques qui correspondaient parfaitement au personnage de Skinner et à aucun autre.

skinner

Le casting enfin au complet et validé par la Fox, Carter peut lancer la machine. Le tournage de la série débute en mars 1993, à Vancouver au Canada et se poursuit là-bas jusqu’à la fin de la 5e saison (1998). Par la suite, la série est tournée à Los Angeles, au sud de la Californie, puis à nouveau à Vancouver pour le tournage de l’épisode final « La Fin ». Le déménagement à Los Angeles entraîne de nombreux changements, notamment côté coulisses. Le nouveau directeur de photographie, Bill Roe, a la lourde tâche d’opérer la transition à l’écran du climat plutôt pluvieux et brumeux de Vancouver, au climat aride de la Californie. Ainsi, les décors deviennent plus secs et plus lumineux, ce qui permet aux producteurs de tourner des épisodes qu’ils n’auraient pu tourner auparavant comme « Zone 51« , qui prend place dans le désert du Nevada proche de la fameuse Zone Secrète.

Tout bon fan de X-Files a en tête son générique culte. Combien de fois l’avons-nous entonné, dès que nous sommes face à une situation inexpliquée (comme la disparition de la deuxième chaussette dans la machine à laver) ! Il est temps que SooGeek vous éclaire sur le sujet (du générique, pas de la chaussette). C’est Paul Rabwin, le coproducteur de la série, qui révèle les secrets de cette création, qu’il décrit comme un « sacré voyage ». En ce qui concerne l’image, pas de grande révélation, pour le visage longiligne extraterrestre que nous apercevons dans le générique, Carter a simplement demandé à l’opérateur vidéo d’étirer l’image. Pour le son c’est une autre affaire ! Afin de trouver la musique de générique parfaite, Mark Snow, le compositeur de la série, admet qu’il a fallu que Carter lui envoie « des tonnes de CD ». Le créateur s’est alors assis en face de Snow et lui a indiqué tous les éléments qu’il souhaitait retenir dans chacun des CD à l’écoute.

Chacun des extraits a été ensuite compilé puis mixé afin de donner ce qui est aujourd’hui considéré comme le son thème de la science-fiction. Pour l’époque, l’aspect et la sonorité du générique sont une grande première, ceci étant notamment dû à la rareté des moyens mis en place pour le réaliser. Le même générique reste sur les écrans au cours des deux premières saisons, puis est réarrangé à partir de la saison 3. Il restera ensuite inchangé jusqu’à la saison 7 avant d’être partiellement modifié lors de la saison 8, après la disparition de Fox Mulder et l’apparition de son remplaçant, l’agent John Doggett. De la même manière, le générique sera repris selon la présence ou non des acteurs vedettes, et ce, jusqu’à la neuvième saison, pour laquelle il est entièrement remanié.

Hormis les aspects techniques qui ont permis à X-Files de voir le jour, il est important de souligner la relation du mythique couple d’agents spéciaux. En effet, les deux personnages sont le pilier sur lequel se fonde toute la série. Comme indiqué auparavant, ils sont résolument opposés jusque dans les moindres détails. Fox Mulder est un homme imaginatif et volontiers ouvert au mysticisme. Dana Scully est une scientifique foncièrement prosaïque et donc sceptique. Les deux seront pourtant unis pour la même cause : la passion du métier d’enquêteur et l’envie de découvrir la vérité. Sur le plan plus personnel, les deux protagonistes sont tout autant éloignés. Plutôt paranoïaque, Mulder est assez méfiant envers la gent féminine. Quant à Scully, si elle semble également être dénuée de vie sentimentale, elle cède plus facilement à la tentation et semble assez jalouse des femmes susceptibles de séduire son partenaire.

x-files-fox

Dès le commencement de la série, les médias et le public souhaitent voir une évolution sentimentale entre les deux agents. Leur relation est d’emblée ambigüe. Bien que ni l’un ni l’autre ne prend le risque de parler de sentiments, ils se rapprochent progressivement. Ainsi, une scène coupée de l’épisode « Journal de Mort » montre les deux agents en train de s’embrasser, tandis que dans le film The X-Files : Combattre le futur, la scène du baiser est interrompue par la piqûre d’une abeille.

Cette lenteur d’évolution est pleinement assumée par les scénaristes, qui souhaitent éviter le « piège » d’une histoire banale, commune à de nombreuses séries télévisées. Dans cette logique, les auteurs ont ménagé le suspense jusqu’à la sixième saison, durant laquelle les deux héros échangent un baiser indirect, puisque Mulder embrasse une femme ayant l’apparence de Scully et non Scully elle-même. Il faudra attendre la septième saison pour assister ENFIN à ce baiser tant attendu et découvrir que Dana porte son enfant. Quand les scénaristes décident d’amorcer une relation, ils ne font pas les choses à moitié !

dana

Cependant, la concrétisation de leur union suscitera un avis partagé, entre l’aboutissement quasi inévitable d’une histoire d’amitié longue de sept ans, et la fin de cette relation platonique, à la fois complice, intense et particulière. Cette série unique en son genre connait un tel succès, que de nombreux spectateurs prennent l’initiative d’écrire au FBI, afin de savoir comment intégrer le service des affaires paranormales. Le Bureau fédéral d’investigation répond invariablement que cette division n’existe pas en son sein. Eh oui, désolée d’avoir brisé vos rêves…

En France, la série (diffusée dans la Trilogie du samedi) provoque un tout autre événement, qui dépasse quelque peu le domaine de l’insolite pour atteindre celui de l’absurde. En effet, en 1997, deux vagues d’apparition de lésions dermatologiques sont recensées dans un établissement du Nord de la France. Plus d’une centaine d’élèves ont développé des lésions cutanées, qui ont été attribuées par les médecins comme étant un phénomène psychogénique, autrement dit d’hystérie collective déclenchée par la diffusion de la série…

X-files

Plus sérieusement, la série a atteint des records en termes d’audience, notamment aux États-Unis où l’audimat moyen par saison atteint la barre des 20 millions de spectateurs ! Il en est de même pour les récompenses, puisque depuis 1994, la série a reçu plus de 140 nominations et 65 récompenses (dont 5 Golden Globes et 16 Emmy Awards), ce qui en fait l’une des séries les plus récompensées au monde. Si vous n’êtes pas de ceux qui ont été victimes du rash cutané « X-filesien », sachez que vous pouvez également vous plonger dans les aventures des agents spéciaux grâce à des comics ! Effectivement entre 1995 et 1998, une série de bandes dessinées consacrées à la série a été publiée par Topp Comics, puis plus récemment par DC Comics. Nous vous laissons le plaisir d’en découvrir d’avantage en lisant notre article sur le sujet.

 

Si la chaîne avait su que ces deux acteurs allaient devenir des icônes de la science-fiction, ils ne se seraient sans doute pas montrés aussi sévères. Auriez-vous pu imaginer d’autres acteurs pour les rôles principaux ? Impossible ! La création de cette série ne semble pas avoir été de tout repos, entre changements de castings et de lieux de tournage, elle aurait pu très bien sombrer dans l’oubli. Mais il n’en est rien, et c’est tant mieux ! Chez SooGeek, nous adorons voir et revoir les affaires mystérieuses de ce duo de choc ! D’après vous, quel épisode de X-Files est le plus mémorable ?


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux