Capable de terrasser n’importe quel ennemi, Wonder Woman est la plus puissante des super-héroïnes

Princesse des amazones et douée d’une force surhumaine, elle est, avec Batman et Superman, l’un des personnages les plus célèbres de DC Comics. On veut bien sûr parler de Wonder Woman, la fameuse super-héroïne créée en 1940. SooGeek revient avec vous sur le parcours de ce personnage féminin hors norme. 

 

Le personnage de Wonder Woman a été créé dans des circonstances bien particulières. En 1940, William Moulton Marston, conseiller pédagogique chez la société Detective Comics, Inc. plus connue sous le nom de DC Comics, se fait la réflexion que tous les super-héros sont alors des hommes (avec en tête Superman et Batman), et qu’il faudrait donc un super-héros féminin. Max Gaines, alors directeur de DC Comics, se montra intéressé et autorisa Marston à créer son héroïne, une Wonder Woman (littéralement, une « Femme Merveilleuse »), sous le nom de plume de Charles Moulton. Avec l’aide de sa femme Elizabeth et de son amie Olive Byrn, Marston créa un nouveau modèle de héros qui, outre sa force et ses capacités physiques, utilisait la puissance de l’amour. Wonder Woman était née.

 

Wonder Woman est longtemps restée la seule super-héroïne majeure… : 

wonder-woman

 

 

Dès le départ, Wonder Woman n’a rien à envier à ses homologues masculins de chez DC Comics que sont Superman et Batman et se place d’emblée comme un personnage féminin fort à contre-courant des autres femmes présentes dans les comics à l’époque : au moment de sa création, Wonder Woman dispose en effet de pouvoirs comparables à ceux dont dispose alors Superman, à savoir une force absolument surhumaine et des capacités de régénération hors du commun. Par la suite, Wonder Woman tirera une autre grande partie de ses pouvoirs de ses pièces d’équipement, notamment la résistance aux impacts et aux balles. De même, les origines de Wonder Woman et de ses pouvoirs ont varié sensiblement au fil de l’histoire éditoriale du personnage.

 

Dans sa première mouture, l’histoire de Wonder Woman est très liée à la Seconde Guerre mondiale. En effet, alors qu’elle vit avec les autres amazones sur l’île de Paradise Island, Wonder Woman sauve un aviateur, Steve Trevor, et est finalement choisie par Hippolyta, la Reine des amazones, pour l’accompagner dans le monde des hommes. C’est là qu’elle prend part au conflit contre les Nazis, prenant au pied levé l’identité secrète de Diana Prince. Cette version de Wonder Woman perdurera jusqu’à la fin des années 1960, époque à laquelle Wonder Woman, sous son identité humaine de Diana Prince, renonce à ses pouvoirs pour rester dans le monde des hommes, continuant de défendre le bien grâce à son talent aux arts martiaux.

 

Grâce à ses capacités au combat… : 

wonder-woman

 

 

Cependant, en 1985 et en 1986 DC Comics lance la série Crisis of Infinite Earth, dont le but est de poser de nouvelles bases pour l’univers DC. Dans la manoeuvre, l’histoire de Wonder Woman est largement altérée : Wonder Woman est désormais la fille d’Hippolyta, Reine des Amazones sur l’île de Themyscira. La souveraine de l’île se languissant de ne pas pouvoir avoir d’enfant, elle sculpta une enfant dans la glaise des côtes de son île. Les dieux de l’Olympe décidèrent alors de l’animer et de lui donner leurs attributs : elle aurait la beauté d’Aphrodite, la force de Déméter, la sagesse d’Athéna, la vitesse et la capacité de voler d’Hermès, la vue perçante et la capacité de communiquer avec les bêtes d’Artemis et enfin un lien puissant avec le feu et une capacité à discerner le mensonge de la vérité de la part d’Hestia.

 

Bien sûr Wonder Woman ne serait pas Wonder Woman sans ses attributs que sont également son costume, ses garde-poignet et surtout son fouet. Si le costume de Wonder Woman est, au moment de sa création, entièrement basé sur le drapeau américain, faisant de Wonder Woman une héroïne incarnant parfaitement l’Amérique patriotique alors en pleine guerre, son allure est ensuite justifiée directement grâce à l’histoire du personnage. C’est en effet Hippolyta, sa mère, qui lui fait fabriquer ce costume sur mesure en s’inspirant de l’état du ciel au moment de sa naissance (bleu nuit, étoiles et rouge et or à cause d’une éclipse de lune). Les garde-poignet eux ont été forgés à partir des derniers fragments du bouclier d’Athéna, l’Aegis, et le fouet de la vérité a lui été forgé par Héphaïstos à partir de la ceinture d’or d’Hestia.

 

… Qui la placent à armes égales avec les plus grands super-héros : 

wonder-woman-superman

 

 

Autant de choses qui donnent à Wonder Woman un statut proprement divin, et qui, si elles ne peuvent l’expliquer à elles seules, font beaucoup pour la popularité du personnage. En effet, Wonder Woman est, avec Batman et Superman, la figure DC Comics la plus emblématique. Ce qui peut paraitre étonnant lorsque l’on sait que Wonder Woman a été créée comme une icône féministe destinée à être une femme forte, fière et capable de se battre, à une époque où l’on attendait plutôt d’un personnage féminin qu’il reste tranquillement à sa place. Si elle a était décrite tantôt comme forte et intransigeante, tantôt comme douce et pleine de compassion, Wonder Woman n’en est pas moins restée un modèle d’émancipation au sein de l’univers très masculin des comics, pour notre plus grand bonheur.

 

Définitivement, Wonder Woman tient une place à part dans nos coeurs. Forte et sans peur, l’héroïne tient la dragée haute face à Superman et Batman, et on a hâte de voir où ses prochaines aventures vont la mener. Alors, qui de Wonder Woman ou de Batman trouvez-vous le plus badass 😛 ?


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux