ivre volant
— George Rudy / Shutterstock.com

La sécurité reste l’une des plus grandes priorités lorsqu’il s’agit de concevoir un véhicule. L’alcool au volant figure parmi l’un des plus grands dangers dans la conduite. C’est un problème qui peut être contourné par la configuration de la voiture, comme nous le prouve Volvo avec sa voiture qui refuse de rouler si le conducteur est ivre.

On pourrait penser que le seul moyen d’empêcher la conduite en état d’ivresse est de sensibiliser les gens à ne pas faire quelque chose d’aussi dangereux. Mais Volvo a décidé de contourner le jugement humain pour lutter contre le danger que représente l’alcool au volant. À cet effet, l’entreprise a fait en sorte que son nouveau véhicule électrique – la Volvo EX90 – soit capable de savoir lorsque son conducteur est ivre. Si c’est le cas, la voiture refuse alors de rouler. La voiture est également capable de détecter si son conducteur s’est endormi ou s’il a un malaise.

Si c’est le cas, la voiture va émettre une série d’avertissements, va ralentir, s’arrêter, puis allumer automatiquement les feux de détresse. Dans un communiqué, Volvo a déclaré que ces fonctionnalités figurent parmi les spécificités de son « système de compréhension du conducteur ». Ce fameux système utilisera notamment des capteurs de détection et de télémétrie de la lumière qui se concentrent sur les yeux des conducteurs pour déterminer s’ils conduisent avec les facultés affaiblies ou s’ils ont besoin d’aide.

Certains de ces capteurs seront également tournés vers l’extérieur de la Volvo EX90 afin d’aider à détecter les obstacles sur la route et ainsi de minimiser les risques d’accident.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments