Pour sauver sa population, l’Inde ne vendra que des voitures électriques dès 2030

L’Inde bat des records en matière de pollution atmosphérique et de pollution au plastique, mais le gouvernement fait tout son possible pour remédier à la crise écologique et sanitaire qui touche son pays. Après que le National Green Tribunal ait interdit l’usage du plastique jetable à New Delhi, le gouvernement souhaite que d’ici à 2030, toutes les voitures vendues en Inde soient électriques.

 

100 % de voitures électriques d’ici à 2030

« NOUS ALLONS RENDRE LES VÉHICULES AUTOSUFFISANTS. L’IDÉE EST QUE D’ICI À 2030, LES VOITURES FONCTIONNANT A L’ESSENCE OU AU DIESEL NE SOIENT PLUS VENDUES DANS LE PAYS »

Au cours de la session annuelle de la Confédération de l’industrie indienne, le Ministre indien du charbon et des mines Piyush Goyal a révélé un nouveau plan de grande envergure en matière d’énergie et d’écologie : d’ici à 2030, toutes les voitures vendues en Inde devront être électriques. Il s’agit de répondre à la crise sanitaire qui frappe le pays à cause de la pollution atmosphérique.

Le gouvernement souhaite mettre en place des moyens pour réduire le coût de fonctionnement des voitures électriques afin de rendre les véhicules plus abordables et de multiplier leur usage. Si l’industrie des voitures électriques aura certainement besoin des subventions de l’État au cours des premières années du programme, Goyal a expliqué au journal The Independent qu’il souhaitait voir le marché s’autoréguler rapidement et que la demande puisse soutenir la production des véhicules.

 

Une crise sanitaire liée à la pollution atmosphérique

La conversion de l’Inde à l’usage des véhicules électriques n’est pas à prendre à la légère, elle relève d’une véritable nécessité de lutter contre la pollution atmosphérique qui tuerait environ 2,3 millions de personnes par an, d’après le rapport Airpocalypse publié par Greenpeace. L’Inde aurait même dépassé la Chine en terme de décès liés à la pollution de l’air pour l’année 2015.

Aujourd’hui 3 % du PIB est consacré aux soins de santé des personnes qui ont été intoxiquées par l’air pollué. Afin de remédier à la « crise de santé publique » qui touche le pays, les voitures seront en priorité développées dans les grands centres urbains très sujets aux pics de pollution.

Credit : Wili Hybrid, Wikimedia Commons

 

L’expansion mondiale du marché des voitures électriques

L’Inde n’est pas le seul pays à introduire de plus en plus de voitures électriques dans son marché. La Chine qui doit également lutter contre le fléau de la pollution atmosphérique est aujourd’hui le leader mondial en la matière. Récemment Pékin a même décidé de convertir ses 70 000 taxis en voiture électrique !

Le marché européen n’est pas en reste avec un record de 90 495 véhicules électriques vendus en 2016, France et Norvège en tête !

Credit : Cytech, Wikimedia Commons

Chaque année, se produisent environ 4000 séismes dans l’Himalaya soit environ un séisme toutes les deux heures.

— @DailyGeekShow