© Virgin Galactic

Virgin Galactic a récemment dévoilé son nouveau projet d’avion de ligne supersonique, capable d’atteindre Mach 3, soit trois fois la vitesse du son. Dans le même temps, la société a annoncé un accord préliminaire avec Rolls-Royce afin de concevoir et développer le moteur qui le propulsera.

Des performances ébouriffantes

En 2003, le retrait du Concorde avait marqué l’arrêt des vols commerciaux supersoniques. Mais depuis quelques années, on assiste à l’émergence de nombreuses initiatives privées et gouvernementales visant à développer la prochaine génération d’engins commerciaux capables de dépasser la vitesse du son. Il y a quelques jours, Virgin Galactic a dévoilé son concept d’avion supersonique capable d’atteindre Mach 3 (3 704 km/h environ), et déclaré qu’elle avait mené diverses études préliminaires en collaboration avec la NASA et et l’Agence gouvernementale américaine chargée des réglementations et des contrôles concernant l’aviation civile (FAA) afin de s’assurer de la faisabilité du projet.

L’avion Mach 3 pourrait transporter jusqu’à 19 passagers, opérerait à des altitudes supérieures à 18 000 m et disposerait d’un intérieur configurable, de sorte qu’il puisse être adapté aux besoins du client, comme par exemple disposer d’un nombre variable de sièges en classe affaires et en première classe. En outre, il utiliserait un carburant durable et s’appuierait sur des technologies de pointe que l’on pourrait retrouver sur de nombreux appareils du secteur d’ici quelques années.

© Virgin Galactic

« Une nouvelle ère dans le domaine des vols supersoniques »

Selon Virgin Galactic, l’achèvement de ces recherches préliminaires signifie que le concept peut désormais passer à la phase de conception suivante, qui va consister à définir des architectures et des configurations de systèmes spécifiques, ainsi qu’à sélectionner les matériaux pour la fabrication de l’avion et à résoudre les problématiques liées à la gestion thermique, la maintenance, au bruit, aux émissions polluantes et aux aspects économiques de l’exploitation d’avions supersoniques.

Capable d’effectuer des vols longue distance en un temps record (il lui faudrait à peine 2 heures pour réaliser un vol Paris-New York), le concept présenterait également l’avantage de pouvoir atterrir et décoller comme un avion classique, et pourrait donc utiliser les infrastructures existantes et espaces aériens internationaux actuels.

« Nous sommes ravis de dévoiler ce concept initial d’avion supersonique, qui promet d’offrir des vols sûrs et une expérience client inégalée », a expliqué Virgin Galactic dans un communiqué. « Nous avons la chance de collaborer avec l’équipe innovante de Rolls-Royce, qui s’efforce de développer des systèmes de propulsion durables et de pointe pour l’avion, ainsi que la FAA afin de garantir que nos conceptions puissent avoir un impact pratique dès le départ. Nous avons déjà réalisé d’importants progrès, et sommes impatients d’ouvrir une nouvelle ère dans le domaine des vols supersoniques. »

© Virgin Galactic

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de