Malgré la découverte des vaccins et le début des campagnes de vaccination, la pandémie de Covid-19 est encore loin d’être terminée. Après qu’une deuxième variante du virus a été découverte au Royaume-Uni, une troisième a été découverte au Japon, suscitant l’inquiétude de tous.

Une souche différente de celle du Royaume-Uni, mais qui partage certaines similitudes

L’Institut national japonais des maladies infectieuses (NIID) a déclaré avoir détecté une nouvelle variante du coronavirus chez quatre voyageurs en provenance du Brésil. Selon le ministère de la Santé du Japon, les quatre passagers, qui ont atterri à l’aéroport Haneda de Tokyo le 2 janvier, ont d’abord été testés positifs après avoir passé du temps en quarantaine à l’aéroport. Sur les quatre, un homme dans la quarantaine avait été hospitalisé après que ses difficultés respiratoires se sont aggravées. Une femme dans la trentaine se plaignait d’un mal de gorge et de maux de tête, et un adolescent de sexe masculin avait développé de la fièvre. Un autre adolescent de sexe féminin ne présentait pas de symptômes.

Selon les experts, cette nouvelle variante du Covid-19 est différente de celles déjà documentées au Royaume-Uni et en Afrique du Sud. L’institut a notamment signalé qu’il n’y avait aucune preuve à l’heure actuelle que la nouvelle souche est plus contagieuse que le virus non muté. La souche mutante nouvellement découverte partage cependant des mutations avec celles trouvées dans ces deux pays, dont celles engendrant une infectiosité accrue. Au total, 12 mutations ont été détectées dans cette nouvelle souche de Covid-19. Pour le moment, toute information sur la nouvelle variante est limitée à sa constitution génétique, a cependant précisé le NIID dans un communiqué.

L’institut a ajouté qu’il était pour l’instant difficile de déterminer à quel point la nouvelle souche était infectieuse, et de savoir si les vaccins actuellement en cours de déploiement sont efficaces contre elle. « Pour le moment, il n’y a aucune preuve montrant que la nouvelle variante trouvée chez les Brésiliens est riche en infectiosité », a déclaré Takaji Wakita, directeur du NIID, lors d’un briefing du ministère de la Santé, selon un rapport du Japan Times. Par ailleurs, le ministère de la Santé a d’ores et déjà annoncé que des recherches étaient en cours pour savoir si les vaccins actuellement disponibles sont efficaces contre cette nouvelle souche, a rapporté Reuters.  

― Robert Way / Shutterstock.com

Une nouvelle qui complique, une fois de plus, la gestion de la pandémie

La nouvelle intervient alors que plusieurs gouvernements régionaux du centre du Japon ont demandé la déclaration de l’état d’urgence pour endiguer le nombre sans cesse croissant de cas de coronavirus dans le pays. De plus, avec cette nouvelle variante, le Japon doit également faire face à la variante britannique du Covid-19. Jusqu’à présent, sept personnes ont été diagnostiquées avec la souche britannique, a rapporté EuroNews. Étant donné la situation, la demande d’état d’urgence a été acceptée pour Tokyo et trois préfectures voisines de la capitale.

— Wirestock Creators / Shutterstock.com

Étant donné que les personnes infectées par cette nouvelle souche provenaient de l’État brésilien d’Amazonas, le ministère de la Santé brésilien a également demandé à recevoir des informations sur la nouvelle variante. Des informations sur les voyageurs concernés ont également été demandées afin d’effectuer un suivi sur d’éventuels cas contacts au Brésil. De son côté, l’Organisation mondiale de la santé a déclaré avoir été informée par le Japon de l’apparition de cette nouvelle variante du Covid-19. L’organisme a ainsi tenu à avertir que « plus le virus se propage, plus il y a de chances de nouveaux changements du virus ».

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de