— Pormezz / Shutterstock.com

Le variant Delta du Covid-19 se propage de plus en plus dans le monde, et fait craindre une résurgence de l’épidémie dans de nombreux pays, même ceux qui affichent un taux élevé de vaccination. De nombreux spécialistes se sont penchés sur ce variant, et ils ont pu constater qu’il provoque des symptômes qui diffèrent de ceux engendrés par les autres souches du virus.

Des différences légères, mais importantes

Identifié pour la première fois en Inde, le variant Delta du Covid-19 – également appelé B.1.617.2 – sévit désormais dans de nombreux autres pays, dont le Royaume-Uni qui craint une nouvelle vague meurtrière de la maladie. Malheureusement, la France n’est pas non plus épargnée, dans la mesure où près de 40 % des tests criblés du Covid-19 ont présenté la mutation L452R, une mutation portée par ledit variant, a rapporté BFMTV. Si ce nouveau variant soulève autant d’inquiétude, c’est parce qu’il s’est révélé beaucoup plus contagieux que les autres souches du virus.

Mais la transmissibilité du virus n’est pas le seul point qui le différencie des autres souches. Selon de nouveaux rapports – dont l’étude britannique Zoe Covid – le variant Delta aurait également des symptômes différents par rapport à la souche originale de la maladie. Certes, les symptômes du Covid-19 peuvent varier diamétralement d’un individu à un autre. En effet, lorsqu’il s’agit de se faire infecter par un virus, il faut tenir compte des facteurs viraux dont le taux d’infection, la vitesse de réplication, le mode de transmission et plus encore. Tout cela peut changer si le virus mute. Il faut également prendre en compte les facteurs liés à l’hôte, comme l’âge, le sexe, l’état de santé en général, l’alimentation et les facteurs de comorbidité.

Mais il existe tout de même certains symptômes clés et récurrents, et en ce qui concerne la souche d’origine du Covid-19, il s’agit de la fièvre, la toux et l’essoufflement. Moins courants, mais tout aussi régulièrement signalés, les maux de tête et de gorge, les écoulements nasaux, ainsi que la perte du goût et de l’odorat font également partie des symptômes du coronavirus. En ce qui concerne le variant Delta, les symptômes clés sont les maux de tête, les irritations à la gorge et le nez qui coule. La fièvre reste également un symptôme courant, mais ce n’est pas le cas de la perte de l’odorat qui se fait plus rare.

— faboi / Shutterstock.com

Des symptômes qui peuvent être confondus avec ceux d’un simple rhume

Pour l’instant, les experts ignorent pourquoi ces changements au niveau des symptômes du variant se sont produits, mais ils soutiennent que les avoir identifiés est très important. En effet, ces informations sont essentielles, dans la mesure où elles peuvent permettre de soulever le doute lorsqu’un individu souffre de ces symptômes clés qui sont également fréquemment associés à un léger rhume. « Depuis début mai, nous examinons les principaux symptômes chez les utilisateurs de l’application – et ils ne sont pas les mêmes qu’ils étaient auparavant. Cette variante semble fonctionner légèrement différemment », a expliqué Tim Spector, directeur de l’étude Zoe Covid, selon un rapport du Daily Express.

« Les gens pourraient penser qu’ils viennent d’avoir une sorte de rhume saisonnier et ils vont alors continuer à aller à des fêtes et ils pourraient contaminer six autres personnes. Nous pensons que cela alimente beaucoup le problème », a-t-il ajouté. Étant donné que le variant Delta est plus contagieux, cela pose effectivement un problème de taille. De plus, il faut savoir qu’il n’est pas certain que tous les vaccins soient efficaces contre ce variant, bien que des études aient prouvé qu’au moins deux d’entre eux le sont. Ainsi, le meilleur moyen de prévenir une nouvelle flambée de l’épidémie reste la prudence des citoyens.  

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de