— Fit Ztudio / Shutterstock.com

Actuellement le variant Delta est la mutation du SARS-CoV-2 qui domine le monde. Plus contagieux que les autres souches du virus, il est également possible que ce variant soit plus dangereux. Si les preuves en ce sens sont encore trop peu nombreuses pour en faire une affirmation, une nouvelle étude a démontré que le variant Delta double le risque d’hospitalisation chez les individus non vaccinés.

Une confirmation de la dangerosité du variant Delta par rapport au variant Alpha

Malgré les preuves sans cesse croissantes que les vaccins sont généralement efficaces dans la lutte contre le Covid-19, et même dans la lutte contre le variant Delta, un très grand nombre d’individus à travers le monde sont encore réticents à se faire vacciner. Si cela représente une barrière dans l’obtention de l’immunité de la population mondiale par la vaccination – et ainsi une barrière pour mettre fin à la pandémie –, cela représente également un danger pour ces personnes non vaccinées. En effet, si nous savons déjà que le variant Delta se transmet plus facilement que la souche d’origine du virus, la question est de savoir s’il est plus dangereux.

Selon une étude réalisée par les chercheurs de l’université de Cambridge, le variant Delta provoque effectivement des formes plus graves du Covid-19. Cependant, l’étude publiée dans The Lancet Infectious Diseases explique également que les risques d’hospitalisation sont doublés chez les non-vaccinés. Autrement dit, c’est une preuve qui corrobore le fait que ce variant est effectivement plus dangereux que les souches précédentes ; mais c’est également la preuve que les vaccins protègent, jusqu’à une certaine mesure, des formes graves du Covid-19, et ce, quel que soit le variant qui a infecté le patient.

Pour aboutir à ces conclusions, les chercheurs ont étudié plus de 40 000 cas de Covid-19 entre mars et mai 2021, période durant laquelle le variant Delta a émergé en Grande-Bretagne. À l’origine, cette analyse de données a été effectuée pour comparer les taux d’hospitalisations dues au variant Delta par rapport au variant Alpha, la précédente souche dominante au Royaume-Uni. Des facteurs comme l’âge et la vaccination ont été pris en compte pour affiner les résultats, et ces derniers ont montré que les personnes infectées par le variant Delta étaient 2,26 fois plus susceptibles d’être hospitalisées que celles infectées par le variant Alpha.

— faboi / Shutterstock.com

Seuls 2 % des patients hospitalisés étaient des individus pleinement vaccinés

Si cette information est déjà très importante, l’enquête a également permis de conclure que ce risque accru d’hospitalisation n’était pas observé chez les patients vaccinés. En effet, 98 % des cas d’hospitalisation enregistrés dans l’étude concernaient des personnes non vaccinées ou partiellement vaccinées. Seuls 2 % des individus vaccinés ont été hospitalisés. Autrement dit, le meilleur moyen de se protéger contre le variant Delta est d’être pleinement vacciné avec l’un des vaccins actuellement disponibles contre le Covid-19. Si la protection fournie par chaque vaccin est variable, ils semblent dans la majorité efficaces contre le variant Delta. Selon BBC, l’efficacité contre l’hospitalisation de deux doses du vaccin Pfizer-BioNTech s’élève à 96 % et pour le vaccin Oxford-AstraZeneca, à 92 %.

Face à ces résultats, les chercheurs enjoignent ainsi à ceux qui ne sont pas du tout vaccinés et ceux qui ne sont que partiellement vaccinés de se faire vacciner. Ils ont également souligné le danger que représente la lenteur des campagnes de vaccination dans certaines régions du monde. De nouvelles flambées de l’épidémie – encore plus graves que celles qui ont été causées par le variant Alpha – pourraient en effet frapper ces régions, ont précisé les chercheurs dans un commentaire à l’étude. « Notre analyse met en évidence qu’en l’absence de vaccination, toute épidémie au variant Delta imposera un fardeau plus lourd aux soins de santé qu’une épidémie au variant Alpha », a déclaré Anne Presanis, coauteure de l’étude, dans un communiqué.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de