Désormais considéré comme une menace sanitaire mondiale, le phénomène des anti-vaccins prend une nouvelle tournure outre-atlantique, où de plus en plus de jeunes demandent comment se faire vacciner sans l’accord de leurs parents sur des forums dédiés.

 

La non-vaccination prend une ampleur considérable en Amérique du Nord

« J’écris parce que je suis l’enfant d’un parent anti-vaccin. J’ai passé les 4 dernières années à essayer de convaincre ma mère que les vaccins étaient sûrs ». Depuis quelques semaines, des dizaines de publications demandant comment se faire vacciner sans l’accord de ses parents apparaissent sur les forums de discussions de Reddit. Celles-ci émanent majoritairement d’adolescents américains, fils ou filles de parents fermement opposés à la vaccination.

Parmi les conseils donnés aux adolescents sur Reddit, nombreux sont ceux qui leur recommandent de convaincre leurs parents de l’intérêt des vaccins, en faisant intervenir l’infirmière exerçant dans leur établissement scolaire, et, dans le cas échéant, à attendre leur majorité. Aux États-Unis, la loi concernant la vaccination varie selon les États : il est possible de se faire vacciner seul à partir de 16 ans dans seulement 15 d’entre eux.

 

L’une des principales menaces pour la santé mondiale en 2019

Le net recul de la vaccination aux États-Unis et au Canada inquiète de plus en plus les autorités sanitaires. Déclarée éradiquée en 2000, la rougeole réapparait depuis quelques années sous forme d’épidémies dans des régions du continent-américain connues pour abriter de nombreux partisans anti-vaccins. Craignant que le triple vaccin rougeole-oreillons-rubéole ne provoque l’apparition de troubles autistiques chez leur enfant, nombreux sont les parents qui le refusent.

En France, seuls deux actes médicaux peuvent être réalisés sur un mineur sans l’accord de ses parents : la prescription de contraceptifs et l’interruption volontaire de grossesse. Suite à l’entrée en vigueur des onze vaccins obligatoires au 1er janvier 2018, un refus de vaccination peut désormais faire l’objet de poursuites pénales à l’encontre des parents, et un carnet incomplet empêcher l’inscription de leurs enfants dans des structures publiques (écoles, crèches…).

Le phénomène anti-vaccins a été récemment classé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) comme l’une des principales menaces pour la santé mondiale en 2019.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de