— Mystic Stock Photography / Shutterstock.com

Actuellement, le taux de CO2 dans l’air est très significatif. D’ailleurs, de nombreuses entreprises dans le monde se sont engagées à réduire leur empreinte carbone. En effet, si les êtres humains diminuent leurs émissions de carbone, d’ici des années le changement climatique ne serait plus une grande menace pour l’humanité. Une entreprise suisse a mis au point une nouvelle technologie capable d’aspirer le CO2 dans l’air. En s’associant avec une autre entreprise en Islande, les deux pourront transformer le gaz carbonique en roche. D’après leurs prévisions, elles seront capables d’extraire jusqu’à 36 000 tonnes de cette présumée roche chaque année.

Éliminer le CO2, un vrai défi écologique

Cette opération est plus difficile à faire qu’on ne l’imagine, mais de nombreux pays l’ont déjà essayée, comme l’Islande qui a déjà pensé à stocker le CO2 sous terre. En effet, la géologie du pays lui permet de stocker ce gaz. Le gaz sera injecté dans le basalte, qui a une propriété poreuse et souterraine, et se solidifiera par la suite. L’entreprise a même effectué une expérimentation dans le but de montrer l’efficacité de son projet.

L’entreprise tentera de concrétiser son projet pendant les prochains 18 à 24 mois. Au début, l’usine utilisera 80 grands ventilateurs et d’immenses filtres pour extraire le CO2. Tout le matériel utilisé durant ce projet sera alimenté par l’énergie géothermique. De plus, ces gaz seront à nouveau recyclés et réutilisés comme énergie fossile. Chaque année, l’entreprise pourra extraire 36 000 tonnes de ce gaz. Mais il faut savoir que la planète est entourée de 36 milliards de tonnes de CO2, c’est-à-dire qu’il faudrait un million d’usines similaires à celle en Islande pour annuler toutes les émissions dans le monde.

L’usine à extraction de gaz, un projet très coûteux

Le projet a été développé par Climeworks, une société suisse. L’entreprise vend ses services aux autres entreprises pour aspirer le CO2 qu’elles émettent pour le prix de 1 000 $ la tonne. D’un côté, les économistes ont proposé l’instauration d’une taxe pour chaque tonne de CO2 afin de réduire les émissions. La taxe s’élèverait à 50 dollars. Il existe en moyenne une douzaine de types de projets qui visent à réduire la quantité de CO2 dans l’air, mais seul celui de l’entreprise Climeworks est opérationnel. Une entreprise pétrolière américaine vise à lancer un projet pour 2024 qui pourrait capturer jusqu’à 1 million de tonnes de gaz par an.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Hannibal
Hannibal
2 mois

D’autres systèmes comme celui de la compagnie Verdox seront peut-être plus efficaces. Il est aussi possible de planter beaucoup d’arbres, avec des drones par exemple.