Lutter contre le changement climatique est désormais une urgence. Face à cet état de fait, il a ainsi été décidé que la plus grande usine de capture directe de carbone sera installée dans le Wyoming. Selon ses promoteurs, cette installation devrait permettre d’éliminer cinq millions de tonnes de gaz carbonique chaque année d’ici 2030.

5 mégatonnes de CO2 capturées par an d’ici 2030

Faire baisser la production de gaz à effet de serre reste la stratégie la plus efficace pour lutter contre le changement climatique. Mais face aux difficultés rencontrées dans ce domaine, il est essentiel d’avoir recours à d’autres stratégies pour améliorer la situation. Parmi ces autres stratégies figurent les installations de captage et de stockage de dioxyde de carbone. Cette technologie est encore assez récente, mais elle est prometteuse. Plusieurs projets se basant sur ce type de technologie sont en cours à travers le monde.

Parmi ces projets, il y a Project Bison qui consistera à mettre en place la plus grande installation de piégeage de carbone au monde dans le Wyoming, aux États-Unis. Le projet sera notamment dirigé par la société américaine Carbon Capture Inc., en collaboration avec Frontier Carbon Solutions. Il consistera à faire tourner une immense installation de capture directe de dioxyde de carbone dans l’air. En guise de rappel, une telle installation utilise un ensemble de processus mécaniques et chimiques pour extraire le CO2 de l’air.

Une fois capturé, le CO2 est stocké sous terre pour pouvoir être éliminé, recyclé ou transformé. En ce qui concerne le Project Bison, l’usine devrait commencer à tourner l’année prochaine, avec un rendement qui devrait croître jusqu’à une absorption de 5 millions de tonnes de CO2 par an d’ici 2030. L’usine sera notamment constituée de plusieurs modules de la taille d’un conteneur. Chaque module contiendra 16 réacteurs avec des cartouches absorbantes qui agissent essentiellement comme des filtres.

usine de captage de CO2
Image d’illustration ― LuisMarte / Shutterstock.com

Un projet coûteux, mais potentiellement rentable

Les filtres ont une capacité de capture d’environ 75 % du CO2 de l’air. Les filtres sont saturés après environ 30 à 40 minutes de fonctionnement. Une fois saturés, les filtres sont déconnectés des réacteurs afin d’être chauffés pour libérer le CO2 pur. Le concentré de CO2 est ensuite comprimé et envoyé dans des puits pour y être stocké. Quant au réacteur, il est refroidi puis remis en service pour répéter le cycle. Notons que chaque réacteur fonctionne de manière indépendante – chacun fonctionnant à son propre rythme – afin de permettre au module de fonctionner en permanence.

Il est important de savoir qu’économiquement parlant, cette usine est loin d’être bon marché. En fait, le processus d’élimination de CO2 de l’atmosphère demande beaucoup d’énergie et cela peut coûter jusqu’à 600 dollars pour la récolte d’une tonne du gaz. Cependant, Projet Bison devrait bénéficier de la récente loi sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre adoptée par le congrès américain. Cette loi a notamment augmenté la subvention gouvernementale pour la capture de CO2 de 50 dollars à 180 dollars par tonne. Cela devrait permettre au projet d’être économiquement viable en vendant des « crédits carbone » aux entreprises qui cherchent à compenser leurs émissions.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments