― MOZCO Mateusz Szymanski / Shutterstock.com

Uber a vu le nombre de ses clients chuter en flèche cette année, notamment à cause du développement du télétravail. Aujourd’hui, la firme annonce qu’elle va vendre sa division de voitures autonomes à Aurora Innovations, une start-up basée à San Francisco spécialisée dans le développement de camions autonomes.

Uber avait perdu un milliard de dollars, sur trois milliards de dollars sur son troisième trimestre. En outre, ses revenus ont chuté de 50 % au cours de la crise sanitaire. Mais bien avant la pandémie de coronavirus, la firme avait déjà rencontré quelques problèmes avec le développement de ses voitures autonomes. Tout d’abord, Anthony Levandowski, l’ingénieur en charge du projet, a été condamné à dix-huit mois de prison pour avoir volé des secrets à Google pour les revendre à Uber.

En outre, les voitures autonomes testées par Uber, qui sont loin d’être au point, ont fait l’objet de nombreux accidents, dont un mortel, au cours de ces dernières années. En 2018, une femme avait notamment été mortellement blessée par un véhicule autonome Uber alors qu’elle traversait une voie rapide en Arizona. La voiture n’a vraisemblablement pas détecté la personne qui traversait, tandis que la conductrice avait les yeux rivés sur son smartphone. Suite à ce drame, la firme avait suspendu ses essais et licencié trois cents personnes.

La firme ne va toutefois pas abandonner complètement la voiture autonome. En effet, elle va payer quatre cents millions de dollars à Aurora pour récupérer 26 % de l’entreprise. En outre, leur accord garantit que le réseau d’Uber sera le premier à bénéficier des premiers véhicules autonomes produits par Aurora.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de