― Ascannio / Shutterstock.com

Que feriez-vous si des personnalités comme Elon Musk, Jeff Bezos, Bill Gates ou de grandes firmes comme Apple et Uber vous proposaient de leur envoyer des bitcoins qu’elles doubleraient après ? Si c’était d’autres personnes ou des compagnies inconnues, sans nul doute que vous seriez à 100 % sur vos gardes n’est-ce pas ? Mais là, on parle des comptes officiels de célébrités et d’entreprises qui jouissent quand même d’une certaine notoriété…

Les pirates visaient les personnalités publiques

Le mercredi 15 juillet dernier, Twitter a été victime d’une « attaque coordonnée d’ingénierie sociale » dans laquelle les outils internes de certains de ses employés ont été dérobés par des pirates informatiques. Les informations recueillies par le site spécialisé Motherboard ont révélé que les pirates ont accédé à un panneau de contrôle interne de Twitter qui leur permettait de changer l’adresse e-mail associée au compte, rapporte Le Monde.

Grâce à cet outil, les pirates sont parvenus à prendre le contrôle de plusieurs comptes de personnalités publiques célèbres dont l’ancien président américain Barack Obama, le cofondateur de Microsoft Bill Gates, le patron de Tesla Elon Musk, le candidat aux prochaines élections présidentielles américaines Joe Biden, le PDG d’Amazon Jeff Bezos, l’ancien maire de New York Mike Bloomberg et le célèbre investisseur Warren Buffett mais aussi les entreprises Apple et Uber. On estime que plus de 130 comptes ont ainsi été piratés.

Ils ont réussi à soutirer plus de 100.000 euros aux abonnés

Une fois sur ces comptes, les pirates ont envoyé un certain message à leurs abonnés disant :

Joyeux mercredi ! J’offre des bitcoins à tous mes abonnés. Je double tous les paiements envoyés à l’adresse bitcoin ci-dessous.

Mais si vous pensez que ce message – hormis qu’il ait été envoyé par ces personnalités et entreprises – sentait de loin l’arnaque, des abonnés ont suivi les consignes des pirates et ces derniers ont réussi à leur soutirer 12,86 bitcoins, ce qui équivaut à 102.000 euros.

Les pirates auraient eu un coup de main en interne

Certaines personnalités victimes du piratage ont immédiatement signalé l’intrusion comme ce fut le cas de la campagne de Joe Biden qui a déclaré que son compte Twitter avait été bloqué dès la constatation du piratage. De même, un porte-parole de Bill Gates a aussi déclaré :

Ce tweet n’a pas été envoyé par Bill Gates. Cela semble faire partie d’un problème plus large auquel Twitter est confronté. Twitter est au courant et travaille à la restauration du compte.

Twitter a par la suite confirmé l’incident de sécurité et a déclaré qu’« il est possible que vous ne puissiez pas tweeter ou réinitialiser votre mot de passe pendant que nous étudions cet incident ». Néanmoins, cet incident aura coûté cher au réseau social à l’oiseau bleu puisque ses actions ont chuté de 3 % à Wall Street. De plus, un des pirates aurait affirmé à Motherboard que l’outil qui lui a permis de pirater les comptes a été fourni par une « source interne » à Twitter. De quoi soulever des questions et mettre en doute la sécurité du réseau social…

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de