Partout dans le monde, les gens commencent à se rendre compte de la nécessité de protéger les faunes et les flores. Cette fois-ci, ce sont les touristes et les habitants d’une île tunisienne qui ont décidé d’agir. Afin de protéger les tortues de mer, il a été décidé que des bénévoles allaient désormais escorter les bébés tortues jusqu’à l’océan lorsqu’ils seront sortis de leurs œufs.

Une initiative peu banale sur l’île de Kuriat

Sur cette île paradisiaque située au large de Monastir, les touristes cohabitent avec les tortues caouannes grâce à une initiative des plus originales. En fait, depuis 2017, une ONG locale, Notre Grand Bleu, avec le soutien du gouvernement tunisien, a concocté un programme de conservation des tortues. Ainsi, sur cette petite île du nom de Kuriat, l’ONG a sensibilisé les touristes afin que ces derniers viennent en aide aux tortues caouannes, ou Caretta Caretta.

Cette espèce de tortues abonde sur cette île grâce à ses eaux d’une grande propreté, et aussi à l’obscurité presque totale qui y règne la nuit ; c’est ce qui rend l’île particulièrement favorable à la reproduction des tortues caouannes. Par ailleurs, l’île de Kuriat ainsi que les autres îles qui l’entourent ont de magnifiques plages qui attirent beaucoup de touristes pendant la période estivale.

Il faut cependant savoir que la période estivale tombe dans la période d’éclosion des tortues caouannes entre la fin du mois de juillet et octobre. Face à cet état de fait, le gouvernement local a choisi de ne pas fermer l’accès de l’île aux touristes, mais plutôt de faire en sorte que l’interaction entre les humains et les tortues soient harmonieuses, et qu’aucun mal ne soit fait aux tortues. À cet effet, des cours et des formations sur l’environnement sont offerts aux visiteurs durant leurs vacances à Kuriat.

Durant ces cours, on apprend notamment aux vacanciers à reconnaître les espèces locales et les différents dangers qui menacent leur existence. On apprend également à quelques bénévoles à repérer puis à aider les bébés tortues caouannes à traverser la plage pour atteindre l’océan après être sortis de leurs œufs après éclosion et maturité. Cette démarche est très importante étant donné qu’à cet instant de leur vie, les tortues sont infiniment fragiles.  

Sauver les tortues caouannes : le parfait mélange entre engagement écologique et divertissement

Grâce à cette initiative, la conservation de la tortue caouannes est en très bonne voie, surtout dans la mesure où les femelles de l’espèce ne sont fertiles qu’à l’âge de 20 ans, et qu’après la ponte, seulement une tortue sur 1000 arrive à survivre pour se reproduire à son tour. Par ailleurs, il faut également savoir que cette espèce de tortue est classée comme vulnérable par l’UICN. Outre le fait que ce programme aide à la conservation des tortues caouannes, il a également permis de répertorier plus de 40 nids au cours de l’année 2019.

Sur l’île de Kuriat, s’occuper des bébés tortues est ainsi devenu à la fois un engagement écologique et une attraction touristique. « Cette cogestion n’existe nulle part ailleurs en Tunisie. Notre espoir pour les dix prochaines années c’est que les touristes sachent dès qu’ils embarquent pour Kuriat que c’est une réserve d’espèces protégées où on peut se promener, mais en faisant attention », a déclaré Ben Ismaïl, représentante de l’ONG Notre Grand Bleu.

Si leur programme est déjà une réussite, Notre Grand Bleu veut aller encore plus loin, dans la mesure où leur objectif à long terme est de faire en sorte que l’île de Kuriat et son littoral deviennent une réserve naturelle.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de