Désespérant… Trump veut baisser de 72 % le budget alloué aux énergies propres au profit du charbon

Sujet sensible au cœur du gouvernement américain, les énergies propres risquent de connaître l’une des baisses de budget les plus importantes de l’histoire du pays. L’administration Trump souhaite réduire de 72% le financement qui leur est accordé. Une coupe drastique qui n’est pas encore validée mais qui révèle le désir du gouvernement de se focaliser sur les énergies fossiles.

 

UNE POTENTIELLE BAISSE DU BUDGET EN DISCUSSION ?

Alors que le gouvernement américain est en train de réfléchir au budget 2018, le Washington Post révèle que l’un des secteurs bénéficiant de l’aide de l’État pourrait subir une perte colossale de financement. Dans son édition du 31 janvier, le quotidien affirme qu’au cœur des négociations, le sujet du financement des énergies propres semble réglé.

D’après ces documents, le gouvernement souhaite réduire de 72% les sommes allouées à ce secteur pourtant en plein essor. Si ce souhait n’est pas encore validé par le Congrès qui le votera en février, il témoigne d’une réalité alarmante.

« DU BEAU CHARBON PROPRE »

Si l’administration Trump a l’intention de faire des coupes budgétaires dans le domaine des énergies propres, c’est pour mieux le réinvestir dans les énergies fossiles. Priorité du président Donald Trump, il souhaite, grâce à cette refonte du budget, développer le nucléaire et le charbon.

Son ministre de l’Énergie, Rick Perry, le soutient dans cette démarche et avait déjà proposé en 2017 de verser des subventions fédérales dans l’industrie du « beau charbon propre » comme le surnomme le président américain.

LES ÉNERGIES PROPRES RELAYÉES AU SECOND PLAN ?

Si le budget n’est pas encore décidé, le ministère de l’Energie en charge de l’efficience énergétique et des énergies renouvelables semble sur la sellette. L’un des employés du ministère a confié au Washington Post que cette volonté de réduire le financement « montre que nous n’avons pas convaincu du tout l’administration de notre valeur. Au contraire, si l’on en croit ces chiffres, notre valeur a chuté. »

A la fin du mois de janvier, le gouvernement a agi contre les énergies propres en augmentant les droits de douane sur l’importation des panneaux solaires. Si le budget 2018 est validé par le Congrès avec la baisse du financement de ces énergies, les sommes allouées à cette branche du ministère passeront de 2,04 milliards à 575,5 millions de dollars.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux