© Rakot13 / Wikimedia Commons

Dans la partie ouest de la Russie se situe un ancien site soviétique qui abrite de nombreux morceaux de ferraille et de béton. A première vue, rien d’intéressant, mais si vous soulevez un certain disque métallique boulonné au sol, vous tombez ni plus ni moins sur le trou le plus profond de la planète.

Qui eût cru qu’un tel disque pouvait boucher un trou aussi profond ? Mais d’ailleurs, 12 kilomètres, est-ce si profond que cela ? Pour vous faire une petite idée, sachez que la fosse des Mariannes, soit le point le plus profond de l’océan, mesure en comparaison 10,9 km, rapporte ScienceAlert.

En fait, ce trou porte un nom, le Kola Superdeep Borehole, et mesure précisément 12.262 mètres. Il a été creusé par des scientifiques soviétiques qui voulaient en savoir plus sur la croûte terrestre. Ils se sont ainsi mis à creuser la surface de la Terre le 24 mai 1970. Pour ce faire, ils ont dû déployer une remarquable technologie de forage.

La quête des scientifiques n’aura pas du tout été vaine puisqu’ils ont notamment découvert des fossiles microscopiques de 24 espèces d’organismes unicellulaires à 7 kilomètres en dessous de la surface terrestre. Autre découverte surprenante, les scientifiques ont vu de leurs propres yeux que même à 12 kilomètres sous terre, il y a de l’eau ! Et avant cette expédition souterraine, les scientifiques n’envisageaient même pas cela comme une hypothèse.

Malgré tout, les scientifiques n’auront pas pu aller plus loin qu’ils le souhaitaient puisqu’ils sont tombés sur des roches vieilles de 2,7 milliards d’années mais qui dégageaient une chaleur d’environ 180 degrés Celsius. Les scientifiques d’aujourd’hui pourront-ils surmonter cet obstacle et reprendre la quête ? Saura-t-on un jour tout ce qui se cache sous nos pieds ?

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de