© Quaise

Avec le contexte climatique et environnemental actuel, la production d’énergie propre est essentielle. Parmi les différentes alternatives en la matière, il y a l’énergie géothermique, et une entreprise américaine envisage sérieusement de creuser le trou le plus profond de la Terre pour libérer une énergie illimitée.

Une source d’énergie illimitée et entièrement renouvelable

La géothermie est une source d’énergie généralement constante et propre, et c’est un domaine qui n’a cessé d’évoluer au cours des dernières années. Il faut savoir que l’énergie géothermique provient de la chaleur venant des tréfonds de la Terre. Cette chaleur est notamment contenue dans les roches et les fluides sous la croûte terrestre. Ainsi, pour produire de l’énergie géothermique, des puits sont creusés dans des réservoirs souterrains pour accéder à la vapeur et à l’eau chaude qui sont ensuite utilisées pour alimenter des turbines connectées à des générateurs d’électricité.

Dans le but d’accéder à une source d’énergie géothermique illimitée, une entreprise américaine dérivée du MIT et baptisée Quaise Energy projette de creuser le trou le plus profond du monde. Notons que ce projet date de 2020, et en mois de deux ans, l’entreprise a réussi à lever un financement initial de 63 millions de dollars. En ce qui concerne la réalisation du projet, l’entreprise prévoit notamment un trou qui devrait atteindre les 20 kilomètres de profondeur, a rapporté New Atlas.

Autrement dit, le trou sera plus profond de 7,7 kilomètres que le forage de Kola Superdeep en Russie, dont la profondeur maximale est de 12,3 kilomètres. À 20 kilomètres de profondeur, les températures peuvent facilement atteindre les 500 degrés Celsius, ce qui est parfait pour transformer toute eau liquide qui y est libérée en vapeur qui pourra ensuite être exploitée pour générer de l’électricité. Si l’entreprise arrive au bout de son projet, elle aura à sa disposition des ressources énergétiques entièrement renouvelables, inépuisables et facilement accessibles pour tous.

Un projet qui utilisera une méthode de forage pionnière

Pour réaliser un tel exploit, Quaise Energy compte utiliser des méthodes de forage traditionnelles combinées à des dispositifs plus récents. Parmi ces nouveaux dispositifs, il y a le gyrotron, un tube électronique qui génère une onde d’hyperfréquence. Plus précisément, ce dispositif va générer des impulsions de rayonnement électromagnétique d’un millimètre de long qui vont faire fondre les atomes. Cette méthode de forage pionnière a été nommée « forage électromagnétique à ondes millimétriques », a rapporté The Independent.

En ce qui concerne le calendrier de réalisation de l’entreprise, les plans prévoient d’avoir un système fonctionnel produisant de l’électricité d’ici 2026. Pour ce faire, les fonds levés au cours du dernier cycle de financement du projet seront utilisés pour accélérer le développement des foreuses afin qu’elles puissent être déployées d’ici 2024. Et d’ici 2028, Quaise Energy espère être en mesure de transformer des centrales électriques au charbon en installations à vapeur.

S’abonner
Notifier de
guest
23 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Thagrea Byvivre
Thagrea Byvivre
2 mois

A t’on calculer l’impact sur le refroidissement du magma si on utilise cette technologie a très grande échelle et pendant des siècles ?

Denix
Denix
2 mois

Le forage en Russie et également en Allemagne ont bloqué sur un même problème : arrivé au delà des 10km, a roche étant tellement chaude que sa texture ressemble à « du miel ». On fore dans une voie rocheuse très chaude qui se rebouché toute seul et le matériel de forage… Lire la suite »