— Rido / Shutterstock.com

Désormais, la surdité peut être guérie sans avoir besoin d’appareils auditifs ou d’implants cochléaires. En effet, l’équipe scientifique du MIT derrière la société de biotechnologie Frequency Therapeutics a découvert une nouvelle façon de générer la croissance des cellules ciliées cochléaires en programmant une thérapie générative des cellules humaines appelées « cellules progénitrices ». Grâce à ces cellules régénératives, la perte auditive peut être inversée.

En quoi consiste cette thérapie d’inversion de la surdité ?

L’être humain possède des cellules progénitrices qui résident dans l’oreille interne. Elles produisent des cellules ciliées, mais elles sont dormantes avant la naissance et ne se développent jamais en cellules plus spécialisées, comme celles de la cochlée. Les êtres humains naissent avec environ 15 000 cellules ciliées dans chaque cochlée, selon l’étude parue dans SciTechDaily. Mais, ces cellules meurent avec le temps, surtout lorsqu’elles sont exposées à un bruit excessif ou à de fortes doses de médicaments.

Le traitement consiste à injecter des molécules dans l’oreille interne, transformant ensuite les cellules progénitrices existantes en d’autres cellules capables de développer des cellules ciliées cochléaires. Cette approche est bien plus simple que la thérapie génique traditionnelle basée sur les propres cellules du patient, qui doivent d’abord être reprogrammées en laboratoire.

— Bangkoker / Shutterstock.com

Ce nouveau traitement pourrait-il réellement guérir la surdité ?

Selon les déclarations de Chris Loose, co-fondateur et PDG de Frequency, « la perception de la parole est l’objectif principal de l’amélioration de l’audition ». Et il se trouve que certaines de ces améliorations ont duré près de deux ans, rapporte Futurism. Par ailleurs, la société dit avoir administré des doses à plus de 200 personnes et constaté des améliorations cliniques significatives de la perception de la parole dans trois études cliniques différentes.

Cependant, une autre étude n’a trouvé aucune différence d’audition entre le groupe de traitement et le groupe placebo, mais les scientifiques ont attribué cela à des problèmes dans la conception de l’essai. Mais à présent, Frequency prévoit un essai sur 124 personnes, et les résultats préliminaires sont prévus au début de l’année prochaine.

En bref, les études menées par les scientifiques du MIT semblent montrer des signes d’amélioration aux problèmes de la surdité. D’ailleurs, ils sont ravis d’aider les gens à améliorer leur audition avec les tests et ils prévoient également d’apporter des contributions significatives à la résolution de problèmes qui affectent plus de 40 millions de personnes aux États-Unis et des centaines de millions dans le monde.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments