Il existe très certainement dans votre entourage cette personne toujours partante pour faire du sport, gardant ainsi une forme physique au top. Si ces personnes semblent y arriver si facilement, alors que tant d’autres sont largement à la traîne, c’est parce qu’il existe un trait de personnalité bien précis nécessaire à cet effet.

La planification : un trait essentiel pour faire régulièrement de l’exercice

De nouvelles recherches ont trouvé qu’un trait de personnalité surnommé « planfullness » (la tendance à planifier) est lié à la façon dont une personne se concentre sur ses objectifs à long terme. Ce trait est également lié à la probabilité qu’une personne soit plus susceptible à faire de l’exercice. En effet, selon le résultat des recherches de l’université de l’Oregon, plus une personne est orientée vers ses objectifs, plus elle est susceptible de s’engager dans une activité physique.

L’étude a porté sur 282 participants, dont beaucoup étaient des étudiants. Ils ont été invités à effectuer des tests suivant les cinq grands facteurs de personnalité (Big Five) ; et les chercheurs ont également établi leur propre échelle de « tendance à planifier » pour évaluer les traits de personnalité de chaque participant. Par la suite, les habitudes des participants par rapport aux activités physiques ont été suivies pendant 20 semaines.

Les résultats ont montré qu’il a été constaté une baisse de la fréquentation du gymnase chez la majorité des participants. En revanche, les participants qui ont obtenu un score de planification plus élevé ont fait de l’exercice plus régulièrement. Pour évaluer le niveau de tendance à planifier, on a demandé aux participants s’ils étaient d’accord avec des affirmations telles que « l’élaboration d’un plan clair lorsque j’ai un objectif est importante pour moi ».

— Jacob Lund / Shutterstock.com

La clé du succès réside dans les objectifs

« Ce travail est largement informatif pour ceux qui sont curieux de savoir comment les gens arrivent à poursuivre des objectifs de santé », a déclaré l’auteure principale de l’étude, Rita M. Ludwig, dans un communiqué de presse. « Les cliniciens pourraient trouver utile de comprendre comment leurs patients ont tendance à penser aux objectifs, et si les différences d’une personne à l’autre dans cette façon de penser sont liées aux résultats », a-t-elle ajouté.

Ce qui est intéressant, cependant, c’est que les chercheurs n’ont pas trouvé de relation entre la manière de poursuivre les objectifs et la façon dont ils ont été planifiés. « Cela signifie que mettre l’objectif sur papier pourrait être suffisant. Vous n’aurez peut-être même pas besoin de détailler minutieusement un plan pour y arriver », a expliqué Rita M. Ludwig.

Par ailleurs, pour ceux qui n’ont pas le trait « planfullness » dans leur personnalité, il faut savoir qu’il peut être acquis. Bien évidemment, cela nécessitera beaucoup d’effort, mais c’est tout à fait possible. Selon les chercheurs de l’université de l’Oregon, les trois points sur lesquels il faut se concentrer pour y arriver sont la flexibilité mentale, la stratégie cognitive et l’orientation future. Pour en savoir plus sur le sujet, les résultats de l’étude ont été publiés dans la revue Psychological Science.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de