— Epov Dmitry / Shutterstock.com

Suite au scandale provoqué par une décision de l’éditeur de jeux en ligne américain Blizzard, pénalisant la prise de position pro-Hong Kong d’un joueur, un nouveau communiqué de l’entreprise revient sur l’événement et revoit ses pénalités à la baisse. 

Blizzard contraint de s’expliquer

La semaine dernière, Blizzard avait sévèrement pénalisé le joueur Blitzchung après que celui-ci, dans une réaction post-match en direct, était apparu avec un masque, en soutien aux manifestants de Hong Kong s’opposant au régime de Pékin. 

Blizzard avait alors banni le joueur de son jeu Heartstone pour une durée de douze mois et annulé tous ses gains, considérant que cette prise de position lors d’un commentaire post-match pouvait entrer en conflit avec les opinions d’une partie de la communauté de joueurs. L’entreprise a été très vivement critiquée, accusée de défendre ses intérêts économiques liés à la Chine, qui possède un grand nombre de joueurs. De nombreuses voix de joueurs et de personnalités du milieu se sont alors mobilisées pour demander des comptes à l’entreprise. Samedi 12 octobre, le président de Blizzard s’est exprimé sur la rapidité de la décision, sur son contenu et a annoncé la réduction des peines du joueur. 

Des peines allégées

En rappelant les principes d’inclusion de toutes les personnalités, opinions et idéologies au sein de ses jeux, le communiqué reproche une fois de plus à Blitzchung ses prises de position politiques : « Blitzchung s’est servi de cette séquence pour exposer son opinion sur la situation à Hong Kong — en violation de nos règles desquelles il avait pris connaissance, et c’est pour cela que nous avons réagi. 

Chaque voix compte, et nous encourageons réellement chaque membre de notre communauté à partager leur point de vue dans les nombreux lieux disponibles pour leur libre expression. Cependant, la retransmission officielle se doit de rester à propos du tournoi et être un lieu où chacun est le bienvenu. De plus, nous voulons garder les chaînes officielles seulement sur le jeu. »

Blizzard insiste sur le fait que cette décision n’a pas été prise en fonction des opinions exposées, mais sur la seule exposition de vues politiques — et assure que toute prise de parole attachée à une autre idéologie aurait été pareillement pénalisée, car le jeu doit rester pour une « audience globale ». Cependant, les gains sont finalement réattribués au joueur, Blizzard reconnaissant le fair-play de Blitzchung au cours du jeu. De même, la pénalité est réduite à six mois au lieu de douze. 

La réponse de l’intéressé, et le fin mot de l’histoire ?

Blitzchung a communiqué sa réaction, et s’il salue Blizzard ajustant sa décision, ne s’excuse pas de sa prise de position mais explique qu’il sera plus précautionneux quand il s’agira de « montrer [son] soutien à Hong Kong sur [ses] plateformes personnelles ». Le joueur accepte la décision de la peine restant à six mois, et exprime son regret sur la décision concernant les deux présentateurs, d’abord licenciés, puis finalement suspendus six mois à travers le communiqué. 

Ainsi, selon vous, la nouvelle décision de Blizzard est-elle juste afin de maintenir le respect des opinions et sensibilités de chacun, ou est-ce juste un coup marketing après la tornade de commentaires et désinscriptions ?

COMMENTEZ
1

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Christina Nilsson Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Christina Nilsson
Membre
Christina Nilsson

Allez sur CLIQUER – excellent site de rencontres pour adultes avec système de recherche intelligent pour trouver un partenaire pour avoir des relations sexuelles jbjhgejhdkjehdke