tortue anus
— Ae iN wOnDerLAnD / Shutterstock.com

Lorsqu’on pense aux tortues, on pense à leur longévité exceptionnelle, à la manière dont elles se déplacent si lentement, à leurs diverses représentations dans la culture populaire, ou au fait qu’elles peuvent respirer par leurs fesses. De nombreuses questions se posent sur ce dernier fait, notamment celle de savoir si c’est vrai.

Une technique de respiration bien réelle chez les tortues aquatiques

Il existe dans la nature des faits qui semblent tellement absurdes qu’on a du mal à y croire. L’un de ces faits étant que les tortues peuvent respirer par l’anus. De manière générale, les animaux terrestres qui possèdent des narines et une bouche utilisent ces dernières pour respirer. Comme la tortue possède les deux, il est tout à fait vrai et logique d’affirmer qu’elle utilise ses narines et sa bouche pour respirer. Pourtant, il est tout autant vrai que les tortues – du moins certaines espèces – sont également capables de respirer par leurs fesses.

Plus précisément, certaines espèces de tortues – notamment les tortues aquatiques, comme la tortue de la Mary River, la tortue de Fitzroy en Australie ou la tortue peinte au Canada – utilisent leur cloaque pour respirer ; et c’est ce que l’on appelle la respiration cloacale. Il est également utile de préciser que ces tortues ne respirent pas tout le temps par les fesses. Il s’agit en fait d’une activité saisonnière. En effet, c’est en hiver que certaines tortues basculent vers la respiration cloacale, lorsqu’elles entrent en brumation. Similaire à l’hibernation, la brumation est une période de dormance saisonnière pour les animaux à sang froid.

tortue anus
― Rob D the Baker / Shutterstock.com

Comment fonctionne la respiration cloacale ?

Pendant la brumation, les reptiles deviennent moins actifs et leur processus métabolique ralentit. La croissance cesse également. Pour les tortues, c’est également la période pendant laquelle certaines d’entre elles passent de la respiration pulmonaire à la respiration cloacale. Tout d’abord, il faut savoir que le cloaque est l’orifice postérieur qui sert de seule ouverture aux voies digestives, urinaires et reproductives, et les voies urinaires de nombreux animaux vertébrés, dont les tortues. Autrement dit, le cloaque n’est pas vraiment un orifice fécal.

Et tout comme le cloaque n’est pas un anus, ce que les tortues font avec leur cloaque pour absorber de l’oxygène en hiver n’est techniquement pas de la respiration. En fait, pour respirer par leur cloaque, les tortues pompent l’eau à travers leur ouverture cloacale et l’envoient dans deux organes appelés bourses et qui fonctionnent de la même manière que les poumons. Il existe dans les bourses des tissus qui extraient l’oxygène de l’eau et expulsent les autres éléments indésirables.

Une fois filtré, l’oxygène filtre à travers les tissus pour passer dans la respiration sanguine. Quant à savoir pour quelle raison les tortues aquatiques doivent avoir recours à la respiration cloacale, c’est parce que ce sont des animaux ectothermes. Cela signifie que leur température corporelle est déterminée par leur environnement. En hiver, les tortues aquatiques plongent dans l’eau pour entrer en brumation. Comme elles remontent rarement à la surface pendant la brumation, elles doivent avoir recours à un autre moyen pour collecter de l’oxygène, et c’est là que la respiration cloacale entre en jeu.  

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments