empereur-neron
Image d’illustration — breakermaximus / Shutterstock.com

Une équipe d’archéologues italiens a annoncé la mise au jour des vestiges du théâtre de Néron. Datant du premier siècle de notre ère, celui-ci avait été évoqué dans de nombreux textes romain antiques, mais son emplacement restait jusqu’à présent mystérieux.

Le théâtre perdu de Néron

Ayant régné de 54 de notre ère jusqu’à sa mort par suicide en 68, Néron est aujourd’hui considéré comme l’un des empereurs romains les plus controversés. Suspecté d’avoir joué de la lyre (instrument à cordes pincées ressemblant à une harpe) lors de l’incendie épique de Rome en juillet 64, celui-ci aurait tué sa propre mère et ses deux épouses et également dilapidé l’argent de la ville.

Si ces atrocités supposées et sa mauvaise gouvernance ont fait couler beaucoup d’encre, l’homme était également un amoureux de la musique et des arts, l’ayant amené à donner des représentations publiques, auxquelles l’élite romaine n’assistait généralement pas, dans son propre théâtre.

Dans le cadre des fouilles d’un site situé juste à l’est de la cité du Vatican, Marzia Di Mento et ses collègues ont récemment découvert les probables vestiges (colonnes de marbre et fragments de plâtre recouverts de feuilles d’or) du lieu, où l’empereur avait l’habitude de déclamer ses poèmes et de se produire musicalement.

Parmi les objets mis au jour, les archéologues évoquent sept calices antiques en verre, des éclats d’os, des pots et des urnes en argile, des récipients dédiés à la cuisson du pain, des pièces de monnaie, des peignes en os et de nombreux fragments d’anciens instruments de musique.

Une structure antique cachée sous le jardin d’un palais médiéval

Cette trouvaille archéologique d’envergure est intervenue dans le cadre du chantier visant à convertir le Palazzo Della Rovere, un palais médieval, en hôtel de luxe. Selon Di Mento, les restes de l’ancien théâtre romain se trouvaient sous le jardin du bâtiment.

Une fois restaurés, les artefacts exhumés seront exposés et ajoutés à une banque de données publique offrant un aperçu unique de l’évolution de la vie romaine au fil des siècles.

À l’issue des fouilles, l’équipe archéologique prévoit de ré-enterrer les vestiges de l’antique structure.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments