Incendie Australie
― Lukas_Vejrik / Shutterstock.com

Les scientifiques ont de nouveau tiré la sonnette d’alarme. Selon les projections, nous n’atteindrons pas les objectifs de l’accord de Paris, visant à limiter l’augmentation de la température mondiale à 1,5 degré Celsius. Dans une étude, des chercheurs indiquent que nous sommes au bord de cinq points de basculement climatique désastreux.

16 points de basculement au total

A l’heure actuelle, l’augmentation de la température mondiale est à 1,1 degré Celsius par rapport aux niveaux préindustriels. A ce stade, cinq points de basculement climatique ont peut-être déjà été franchis, à savoir l’effondrement de la calotte glaciaire du Groenland, l’élévation du niveau de la mer, l’effondrement d’un courant clé dans l’Atlantique Nord, des pluies perturbatrices et une fonte brutale du pergélisol.

Selon l’étude publiée dans la revue Science, quatre de ces cinq points de basculement passeront du statut possible à probable lorsque la hausse des températures atteindra 1,5 degré Celsius. En outre, cinq points de basculement supplémentaires seront possibles, dont les changements des forêts du nord et la perte des glaciers de montagne.

Les chercheurs ont trouvé 16 points de basculement en tout. Si les dix premiers points seront probablement franchis avec une augmentation de 1,5 degré Celsius, les six derniers points de basculement seront franchis à un réchauffement global de 2 degrés Celsius.

fonte des glaces
— LifetimeStock/ Shutterstock.com

Chaque point de basculement a son importance

Les auteurs de l’étude notent qu’un point de basculement est susceptible d’en entraîner d’autres. Cependant, cela est en cours d’étude. Par conséquent, ce paramètre n’a pas été pris en compte dans cette étude. « Cela signifie que l’analyse peut présenter le danger minimum », ont ainsi ajouté les scientifiques.

Enfin, ils notent que si la situation actuelle ne change pas, plusieurs points de basculement dangereux seront franchis dans un futur proche. Nous devons ainsi faire tout notre possible pour ne pas franchir ces points de basculement et maintenir des conditions vivables sur Terre.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
ozarmes
ozarmes
15 jours

L’effondrement d’un courant clé dans l’hémisphère Nord : si c’est le Gulf Stream ça va plutôt contribuer à refroidir le Nord de l’Europe depuis la Bretagne jusqu’en Norvège…….