— YAKOBCHUK VIACHESLAV / Shutterstock.com

Vous avez sûrement déjà entendu parler de l’expression « tenir la chandelle ». Il vous est peut-être même déjà arrivé de l’employer lorsque vous aviez une sortie entre ami(e)s prévue alors que vos ami(e)s arrivent avec leurs compagnes/compagnons respectifs et que vous êtes le/la seul(e) célibataire du groupe. Mais au fait, d’où vient cette expression et qu’est-ce qu’elle signifiait auparavant ?

« Tenir la chandelle » est une expression qui date du début du XIXe siècle. A cette époque, il n’y avait ni électricité ni lampe de chevet. Lorsque la bourgeoisie avait une soudaine envie de s’accoupler dans leur lit conjugal, les employés de maison – les valets et les soubrettes – étaient appelés pour tenir un chandelier à proximité du couple et leur donner de la lumière pendant qu’ils batifolaient. Dans cette scène embarrassante, le valet et la soubrette tournaient le dos aux ébats.

Néanmoins, il faut noter que dans d’autres cultures où la virginité de la fille/de la femme doit être conservée jusqu’au mariage, le porteur du chandelier a pour rôle, non pas d’éclairer la scène, mais de vérifier la présence de sang. Dans ces cas-là, le porteur du chandelier était nécessairement une personne de confiance ou un garçon d’honneur.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de