Les enfants en Chine vont voir leur temps de jeu sur écran limité grâce à la reconnaissance faciale

Le temps passé sur nos écrans est néfaste pour les yeux. Si cela commence dès le plus jeune âge, le risque de myopie est plus élevé. En Chine, un jeu vidéo mobile a rendu accro de nombreux mineurs qui passent des journées entières les yeux rivés sur leur écran. De ce fait, le groupe Tencent veut utiliser la reconnaissance faciale pour limiter le temps de jeu des enfants.

Réduire l’addiction aux jeux vidéo

Honor of King  (ou Arena o Valor en Europe) est l’un des jeux les plus populaires de Chine. Il rend accro la plupart de ses joueurs et, parmi eux, beaucoup d’enfants. Le géant Tencent, éditeur du jeu et connu notamment pour PUBG, a décidé d’utiliser les nouvelles technologies pour passer à l’action.

La reconnaissance faciale va alors être utilisée pour reconnaître les visages des plus jeunes et limiter les heures passées à combattre les ennemis. L’expérience va d’abord être lancée sur 1000 joueurs aléatoires pour déterminer leur âge. L’entreprise, vivement critiquée pour avoir créé une dépendance chez les enfants, espère apaiser les esprits et diminuer l’inquiétude des parents.

Des enfants sur smartphones ©CC0 Creative Commons

 

Une lutte pour protéger les ados

Tencent n’en est pas à son premier coup d’essai. Le groupe a déjà mis en place un système qui brouille l’image quand on s’en approche de trop près. De plus, une limite de temps de jeu de a été instaurée pour les moins de 12 ans. Mais ces règles peuvent facilement être contournées par les plus malins.

Avec la reconnaissance faciale et grâce aux bases de données de la sécurité publique, Tencent pourra vérifier l’identité de ses joueurs. Par contre, la firme n’indique pas ce qu’elle compte faire de ces données. Aucune information n’a été fournie sur une possible interdiction du jeu ou l’instauration d’un âge minimum. Cependant, Tencent assure que les résultats feront l’objet d’une analyse approfondie.

Enfant utilisant un mobile ©CC0 Creative Commons

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux