— Victoria Ackx / Shutterstock.com

Dans des images semblables à une scène apocalyptique de science-fiction, la ville de Dunhuang, en Chine, a été engloutie par une tempête de sable géante haute de 100 mètres. Si le phénomène n’a pas eu d’impact majeur sur les infrastructures, la tempête de sable a fait nettement diminuer la visibilité, notamment sur les routes, provoquant ainsi des accidents.

Alors que certaines régions de la Chine continuent de faire face aux conséquences de fortes pluies, des inondations et des typhons, un autre phénomène naturel bouleverse les citoyens : une tempête de sable. Il n’a en effet fallu que quelques minutes pour qu’une forte tempête de sable fasse des ravages dans la ville de Dunhuang, dans le nord-ouest de la Chine, à proximité du désert de Gobi. Dans les images qui n’ont pas tardé à circuler sur le Web, on peut voir le vent soulever un mur de sable, estimé à au moins 100 mètres. Les autorités locales ont très vite lancé une « alerte jaune », à mesure que le sable a obscurci le ciel et a réduit la visibilité à moins de 5 mètres dans certaines zones.

Face au manque de visibilité causé par la tempête de sable, la police locale a fermé les routes principales pour cause évidente de conditions de conduite dangereuses. De même, les deux aéroports de la ville ont également été fermés, et environ 400 vols ont été annulés. Malgré les mesures prises par les forces de l’ordre, des véhicules se sont trouvés piégés dans la tempête et la police est venue à leur secours. Heureusement, aucun blessé ni dommage matériel majeur n’a été signalé. Mais même si la tempête de sable n’a pas eu de conséquences apparemment graves, les experts ont expliqué que, malheureusement, la qualité de l’air dans la région n’est pas encore retournée à la normale et est encore mauvaise.

Notons que certaines villes de la Chine, notamment Pékin, sont régulièrement confrontées à ces tempêtes de sable. Plusieurs systèmes ont été mis en place pour gérer ce phénomène, a rapporté ABC.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de