© NASA

Le télescope spatial James-Webb a subi un nouveau revers. En effet, il a été frappé par un micrométéoroïde. Explications.

Le télescope spatial James-Webb (JWST) a été frappé par un micrométéoroïde sur son miroir primaire entre le 23 et le 25 mai dernier. Une nouvelle pas forcément belle alors qu’il se prépare à capturer ses premières images. L’espace est un environnement particulièrement périlleux. Les conditions difficiles sont donc assez courantes.

Les ingénieurs qui ont conçu James-Webb savaient que celui-ci risquait d’être touché par un impact. Les segments du miroir primaire ont donc été fabriqués pour être capables d’y résister. « Avec les miroirs de Webb exposés à l’espace, nous nous attendions à ce que des impacts occasionnels de micrométéoroïdes dégradent gracieusement les performances du télescope au fil du temps », a déclaré Lee Feinberg, responsable des éléments de télescope optique du JWST. « Depuis le lancement, nous avons eu quatre impacts de micrométéoroïdes plus petits qui étaient conformes aux attentes et celui-ci plus récemment qui est plus important que nos prédictions de dégradation supposées. »

En effet, le météoroïde qui a touché le télescope était plus gros que prévu. Heureusement, la NASA a annoncé que le télescope est toujours performant, ne semble pas être affecté par l’impact et pourra toujours être en mesure de réaliser ses images d’ici le 12 juillet comme cela est prévu.

Finalement, d’après les scientifiques, plusieurs moyens de réduire les effets des impacts de météoroïdes existent : ils peuvent par exemple neutraliser des portions du miroir. Toujours selon eux, le télescope James-Webb, qui vaut environ 9,2 milliards d’euros, devrait être encore touché par d’autres objets de l’espace à l’avenir.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Ngoulou onka Germain
Ngoulou onka Germain
5 mois

Comment arriver à procéder à la répartition étant donné que la zone n’est pas propice à l’homme