Révolutionnaire ! Ce lycéen a inventé une technique peu coûteuse pour dessaler l’eau de mer

Il existe d’ores et déjà des techniques pour dessaler l’eau de mer afin de la rendre potable. Cependant, cet étudiant originaire de Portland dans l’Oregon, a développé une technique moins coûteuse que les autres.

 

Le constat de départ

C’est à partir d’un constat assez simple que l’étudiant Chaitanya Karamchedu, s’est intéressé au dessalage de l’eau. En effet, plus des deux tiers du globe sont recouverts d’eau alors qu’une personne sur huit n’a pas accès à l’eau potable. Un problème paradoxal sur lequel s’est penché Chaitanya, car les techniques existantes sont compliquées à appliquer à grande échelle et sont très coûteuses.

Après la consultation de nombreuses études scientifiques, il s’est rendu compte que « l’eau de mer n’est pas saturée en sel », en effet seul 10 % des molécules d’eau sont liées à des molécules de sel. Cette observation est à la base de sa technique. L’innovation de l’étudiant vient du fait qu’il a choisi, plutôt que de casser les chaînes de liaisons entre ces différentes molécules, de se focaliser sur les molécules non liées. Il a ainsi mis au point un polymère qui se lie au sel présent dans l’eau.

L’avenir

Pour l’instant, seulement au lycée, c’est en persévérant que ce jeune homme va investir son temps et son argent pour développer son idée et la mettre en pratique à une échelle réelle, car le pari n’est pas encore gagné.

Pour l’aider dans ses recherches, il a présenté son projet à plusieurs concours et a été récompensé d’un prix de 10 000 dollars de la part de la Foire scientifique internationale d’Intel ainsi qu’un prix de 2 000 dollars de la part d’Intel Science Talent Search. En espérant qu’elles soient concluantes, ces recherches ont donc un bel avenir devant elles.


Chaque seconde dans le monde, plus de 1 million de kilos de CO2 sont émis dans l’atmosphère.

— @DailyGeekShow