L’ÉLECTRICITÉ TOUJOURS PLUS CHÈRE : LA FAUTE À LA TAXE PYLÔNE ?

Cette taxe a été multipliée par 14 depuis 1980. Si elle n’est, sur le papier, supportée que par l’entreprise exploitante d’électricité (ERDF), bien crédule celui qui pensera que l’utilisateur final en sera exempté. Son montant s’élève en 2015 à 2 198 euros pour un pylône supportant une ligne de 200 à 350 kV et de 4 393 euros pour les lignes supérieures à 350 kV. En 2012, cette taxe a rapporté 225 millions d’euros.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de