5 FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR AU PROFIT DE LA TAXE FRUITS ET LÉGUMES

A chaque fois que le consommateur achète des fruits ou des légumes, 0.18 % du prix total est reversé à l’État (ou au Centre Technique Interprofessionnel et Fruits et Légumes). Comme bon nombre de taxes, elle est acquittée par le producteur et les grossistes mais ces derniers l’incluent directement au prix final. Tous les fruits et légumes cultivés sur le sol français y sont soumis, sauf les pommes de terre et les bananes qui en sont exemptées, tout comme les produits provenant de l’UE. Les produits importés hors UE y sont soumis. En 2012, 17 millions d’euros ont pu financer la recherche de l’État sur les fruits et légumes.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de