Cette startup a réussi à reproduire la soie d’araignée : les usages seront révolutionnaires

Nous avons tous déjà rêvé un jour de pouvoir faire des toiles d’araignée incassables comme Spiderman, et ce, dans n’importe quelle situation comme pour colmater une fissure ou alors, plus fun, se balancer de building en building accroché à sa toile. Une startup israélienne est parvenue à reproduire à l’identique la production de toiles d’araignées.

 

UNE FIBRE PROCHE DU FIL D’ARAIGNÉES

Les araignées sont connues pour la qualité de leurs toiles. En effet, la fibre de soie qu’elles produisent est à la fois légère et solide (environ 6 fois plus solide que l’acier et 5 fois plus légère) et en plus de ça elle est entièrement biodégradable. Cela fait de nombreuses années que les scientifiques tentent de reproduire une telle matière pour pouvoir l’utiliser dans différentes industries telles que la pharmaceutique ou la construction, mais sans succès jusqu’à aujourd’hui. Ils avaient déjà réussi auparavant à créer des fils semblables à partir de produits naturels mais il manquait la capacité à transformer ces fils en fibre comme le font les araignées.

Seevix Material Sciences Ltd., une startup israélienne, dit être la première entreprise à être parvenue à recréer le processus de production de la fibre de soie des araignées en reproduisant scrupuleusement la méthode pratiquée dans la nature. Les fibres ainsi produites par la startup sont longues d’un dixième de millimètre et ont un diamètre de 100 nanomètres, ce qui les rend parfaites pour une application dans les domaines demandant une très grande précision. La directrice de cette startup, Shlomzion Shen ne donne pas plus de détails sur la technologie utilisée mais nous savons que Seevix fait déjà des recherches complémentaires afin d’améliorer leur formule.

 

TOUT LE MONDE SE L’ARRACHE

Pour l’instant, la fibre de Seevix est commercialisée sous le nom SVXgro et a déjà été achetée par de nombreuses entreprises mais les termes de ces accords restent pour l’instant secrets. Mme Shen a néanmoins précisé que de nombreuses entreprises avaient acheté cette fibre, et ce, pour l’appliquer à différents domaines. Le SVXgro a pour l’instant rapporté pas moins de 7 millions de dollars à la startup avec un prix de base fixé à 300 $ pour un milligramme.

Le domaine pharmaceutique reste cependant la branche principale pour laquelle cette voie est vendue. En effet, une entreprise japonaise, Kurabo Industries, a élaboré un marché avec Seevix afin de revendre le SVXgro à différentes firmes pharmaceutiques afin qu’il soit utilisé dans le cadre des traitements pour réparer les cellules et les tissus endommagés une fois que celui-ci aura été autorisé à être utilisé pour de tels traitements médicaux.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux