— M-Foto / Shutterstock.com

Les essais finaux d’un candidat-vaccin chinois de premier plan ont été interrompus au Brésil après un grave incident. C’est la première fois qu’un vaccin contre le Covid-19 développé par un pays asiatique connait un tel revers.

Une première pour un vaccin chinois

En début de semaine, l’Agence brésilienne de la santé a annoncé qu’un « incident grave » survenu le 29 octobre dernier avait entraîné l’interruption des essais du vaccin Coronavac, développé par la société chinoise Sinovac Biotech. Bien que l’agence n’ait pas révélé la nature de l’incident, les évènements indésirables graves survenant lors d’essais cliniques incluent décès, risque immédiat de décès, incapacité et hospitalisation. Conformément à la réglementation, celle-ci enquête actuellement afin de déterminer si l’étude doit se poursuivre.

De telles pauses ne sont pas rares dans le cadre d’essais cliniques à grande échelle. Ces derniers mois, les sociétés pharmaceutiques AstraZeneca Plc et Johnson & Johnson ont également été contraintes de suspendre momentanément leurs essais de vaccins en raison d’événements similaires. Mais il se trouve que la Chine a déjà commencé à administrer différents vaccins, dont Coronavac, à des centaines de milliers de personnes dans le cadre d’une autorisation d’utilisation d’urgence étendue, ce qui rend la perspective de détecter de graves effets indésirables à un stade aussi avancé particulièrement préoccupante.

Le mois dernier, le ministère chinois des Sciences avait annoncé avoir vacciné 60 000 volontaires dans le cadre d’essais cliniques finaux, sans qu’aucun événement indésirable grave ne soit signalé.

― Tero Vesalainen / Shutterstock.com

La course contre la montre se poursuit

La création d’un vaccin capable de procurer un niveau d’immunité suffisant face au virus semble aujourd’hui vitale pour permettre un redémarrage durable de l’économie mondiale. Dans le cadre de cette véritable course contre la montre, les processus de développement de vaccins, prenant généralement des années, on été réduits à quelques mois afin de mettre un terme à la pandémie de Covid-19 qui a déjà touché plus de 50 millions de personnes à travers le monde.

L’annonce de la suspension des essais Coronavac au Brésil est intervenue au moment où Pfizer Inc. et BioNTech SE publiaient des résultats préliminaires montrant que leur vaccin empêchait plus de 90 % des infections symptomatiques lors d’essais sur des dizaines de milliers de volontaires.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
PapounetUT Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
PapounetUT
Membre
PapounetUT

Ce sera pareil dans tout les pays. Le vaccin est « trop jeune ». Pas assez d’essais clinique qui nous prouvent qu’il soit vraiment fiable et pas dangereux pour la population à long terme. Personnellement le jour ou tout les politiques français se feront vacciner avec ce vaccin en publique, je pourrais… Lire la suite »