À Noël, les Allemands ont gagné de l’argent grâce à la surproduction d’électricité verte

Utiliser l’énergie renouvelable a eu des conséquences inattendues en Allemagne. Grâce au vent et au soleil, le pays a produit tellement d’électricité que les consommateurs ont été payés pour utiliser de l’énergie pendant les fêtes de fin d’année. Une surproduction incroyable qui démontre le potentiel des solutions alternatives. 

 

COMMENT L’ALLEMAGNE A PRODUIT TROP D’ÉNERGIE ?

Comme plusieurs autres pays, l’Allemagne a choisi d’investir dans l’énergie renouvelable et en particulier dans les installations éoliennes et solaires. Au total, ce sont 200 millions de dollars qui ont été injectés dans ces nouveaux modes de production d’énergie. Cependant ces énergies dépendent du temps, et quand celui-ci est trop ensoleillé ou trop venteux, les centrales produisent beaucoup d’électricité.

Une électricité qu’il est difficile de stocker à l’heure actuelle car les technologies ne permettent pas encore de modérer cette surproduction. Etant donné que les centrales produisant dans ces cas-là un surplus d’énergie alors que la demande reste faible (comme cela peut être le cas les week-ends par exemple), les prix baissent, passant parfois en dessous de zéro.

DES CONSÉQUENCES INSOLITES

Cette situation a fait que pendant la période des fêtes, les allemands ont été « payés » pour utiliser de l’électricité. L’énergie produite excédant la demande, de nombreux consommateurs ont vu le prix de leur fournisseur d’électricité passer en dessous de zéro.

Cela ne veut pour autant pas dire que les utilisateurs recevront un virement de la part des fournisseurs d’énergies : en réalité, cela prendra la forme d’une baisse des factures d’électricité au cours de l’année.

UNE SITUATION QUI POURRAIT SE REPRODUIRE ?

Si le phénomène est moins rare que ce qu’on pourrait penser, il est parfaitement capable de se reproduire dans le futur. Cependant, il représente également un défi pour les producteurs d’énergies renouvelables. Contrairement aux réseaux électriques classiques, la technologie de stockage liée aux énergies renouvelables n’est pas encore développée pour produire en fonction de la demande. Elle dépend entièrement de la météo et peut donc produire bien plus que nécessaire.

Ce détail fait que quand la situation se reproduit, les gouvernements incitent les consommateurs à augmenter leur consommation d’énergie. Comme le prix de l’énergie est alors dans les négatifs, les consommateurs l’utilisent sans pour autant augmenter leurs factures. Toutefois, cette irrégularité des prix devrait prochainement être réglée. Le secteur des énergies renouvelables est en plein essor et d’ici 2040, malgré ces petits soucis, 40 % de la production mondiale d’électricité aura pour origine les énergies renouvelables.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux