Plusieurs écoles de surf sont créées dans le monde pour faire découvrir les joies de ce sport aux personnes en situation de handicap. Une très bonne initiative qui les aide à se sentir mieux dans leur peau.

« Les cours dans la mer me donnent plus confiance en moi »

Un trop grand nombre de personnes handicapées pensent que le sport doit être forcément lié avec la compétition. Elles finissent par se persuader qu’elles n’y arriveront jamais. Mais, le handicap est loin d’être un obstacle à la pratique d’un sport même extrême comme le surf. Il existe plusieurs écoles dans le monde qui proposent aux enfants et adultes handicapés d’apprendre à surfer.

En Afrique de Sud, par exemple, c’est l’école Surf Emporium qui propose ces cours adaptés à toutes formes de handicap. Les leçons sont personnalisées pour répondre aux besoins des élèves qui peuvent maintenant surfer sur les fameuses plages d’Afrique du Sud.

« Être dans l’eau et sentir à nouveau le mouvement, c’est vraiment spécial. » affirme Paméla Hansford, une surfeuse tétraplégique. Il y a quelques années, une vague d’une extrême violence lui a brisé le cou et elle doit maintenant se déplacer en fauteuil roulant. Mais malgré le handicap, elle n’a pas eu peur de remonter sur une planche de surf avec l’aide évidemment d’un handi surf.

Ces associations et cours de surfs qui se développent dans le monde entier permettent aux personnes handicapées de se rendre compte que le sport est accessible à tous. Pour beaucoup d’entre eux, le surf est un moyen de retrouver confiance en soi et de tisser des liens avec d’autres personnes, ce qui les aident à vaincre l’isolement.

Ils ressentent un réel plaisir dans la pratique du sport

En France, c’est l’association Handi Surf qui se charge de donner des cours aux personnes qui souffrent d’un handicap. Le projet de cette association s’est développée grâce à un réseau de clubs et d’écoles de surf. Pour cette association, le sport est un des meilleurs moyens pour créer un lien entre les personnes en situation de handicap et les personnes valides. Le but est de développer des actions pour changer le regard sur le handicap. En 2016, l’Association Handi Surf, le club de surf USCBA et l’Association Collectif Handi Bassin se sont associés pour permette à 80 familles d’enfants porteurs d’autismes de découvrir les joies du surf dans le Bassin d’Arcachon.

Dans une interview, Jean-Marc Saint-Geours, fondateur de l’Association Nationale Handi Surf a déclaré que « les bienfaits sont nombreux pour les personnes handicapées ». Elles retrouvent « estime de soi, bien être, sociabilisation » il poursuit en disant que « toutes les personnes en situation de handicap moteur et sensoriel, comme celles en situation de handicap mental et psychique et de tout âge peuvent espérer surfer ».

L’Association Nationale Handi Surf est soutenue par des ambassadeurs bénévoles comme François Gabart, skippeur, des champions de surf tels que Pauline Ado (n°2 française surf) et Jérémy Florès (n°1 français), Kelly Slater qui détient onze titres de champion du monde, l’UNSS et des bénévoles compétents.

Le surf est accessible pour tout le monde © Youtube

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de