— Gil C / Shutterstock.com

Dans un contexte de protestation contre les violences racistes et policières depuis la mort de George Floyd le 25 mai dernier à Minneapolis, aux États-Unis, nombreuses sont les entreprises à être poussées à repenser leurs actions. Cela est notamment le cas de la plateforme YouTube qui a décidé de supprimer plusieurs milliers de chaînes suprémacistes pour violation de règles sur les discours haineux et incitant à la violence. 

« Après avoir mis à jour nos règlements pour mieux résoudre la question des contenus suprémacistes, nous avons assisté à une multiplication par 5 du nombre de vidéos retirées et nous avons mis fin à plus de 25 000 chaînes pour violation de nos règles sur les discours de haine », a rapporté un porte-parole du géant YouTube. Ces multiples chaînes ont effectivement “enfreint de façon répétée” les règles de la plateforme, notamment en énonçant que certaines communautés étaient inférieures à d’autres. 

Stefan Molyneux, YouTubeur canadien, fait partie de ceux à avoir vu bannir leur chaîne par YouTube. “J’avais presque 1 million d’abonnés, plus de 250 millions de vues et j’ai toujours prêché pour la paix et la raison dans la résolution des conflits sociaux”, a-t-il réagi sur Twitter. Il a alors accusé la plateforme d’anéantir “14 ans de sa vie et de cibler les intellectuels anti-communistes”.

Dans un contexte de protestations anti-racistes, nombreux sont les réseaux sociaux à se voir de plus en plus reprocher une trop grande tolérance face aux contenus incitant à la haine et à la violence envers des minorités. YouTube a toutefois rappelé avoir déjà entamé cette lutte contre les contenus suprémacistes il y a maintenant un an. Elle avait alors interdit “toute vidéo affirmant qu’un groupe était supérieur afin de justifier la discrimination, la ségrégation ou l’exclusion, en se basant sur des attributs comme l’âge, le genre, les origines, la caste, la religion, l’orientation sexuelle ou le statut de vétéran”. Ainsi, en cas de non-respect et en tant qu’avertissement, YouTube a le droit de retirer certains privilèges aux YouTubeurs, comme la monétisation de leurs vidéos. 

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
de simple bon sens ! Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
de simple bon sens !
Invité
de simple bon sens !

Absolument d’accord avec ce principe …. Donc suppression aussi des vidéos prônant la haine de son pays et/ou d’autres pays, de ses emblèmes (drapeaux, statues, institutions), prônant la haine des autres religions, prônant la supériorité d’une religion sur les autres (style : « vous êtes la meilleure des communautés ») , prônant… Lire la suite »