La Suisse souhaite créer une loi pour limiter la souffrance des homards

Alors que les fêtes et leurs incontournables plateaux de fruits de mer viennent de s’achever, le gouvernement suisse envisage de créer une loi pour réduire la souffrance des homards. Plonger les crustacés vivants dans l’eau bouillante ou bien les transporter dans de la glace pourrait bientôt être interdit.

En consultation jusque février 2017, cette ordonnance vise à limiter au maximum les souffrances de l’animal en obligeant les gens à l’assommer avant de le plonger dans l’eau bouillante. Plus question de transporter les homards vivants dans de la glace : il faudra désormais utiliser des caisses réfrigérées et compartimentées afin d’éviter aux crustacés d’être empilés les uns sur les autres.

Homard_et_coquilles_Saint-Jacques_capturés_en_chasse_sous_marine

Toutefois, les cuisiniers sont mitigés quant à ce projet. Pour Richard Terrochaire, chef d’un restaurant à Genève, plonger les décapodes dans l’eau bouillante serait toujours mieux que de leur planter un couteau dans la tête. Cependant, aux yeux de certains activistes, la seule solution pour protéger au mieux ces animaux serait l’interdiction totale de leur importation.

dinner-386783_960_720

Maya Graf, conseillère nationale écologiste, rappelle en effet que les homards sont dotés d’un système nerveux particulièrement complexe, ce qui les expose d’autant plus à la douleur. Il ne reste plus qu’à faire passer le message en espérant voir les mentalités changer en faveur du bien-être de ces animaux.


Les Tardigrades sont des créatures microscopiques capables de revenir à la vie après 30 ans dans la glace

— @DailyGeekShow