En 2017, les Suédois pourront payer moins d’impôts en… réparant des objets cassés !

Réparez au lieu de racheter et en échange, vous paierez moins d’impôts. Voila la proposition très étonnante que voudrait mettre en place la Suède d’ici 2017. Pour lutter contre la surconsommation, le pays réfléchit à une mesure à la fois éco-responsable mais aussi bénéfique pour le portefeuille et l’emploi de ses concitoyens. 

Très investie dans la protection de l’environnement et le développement durable, la Suède est souvent vue comme un exemple par de nombreux pays européens. Et le pays pourrait bien franchir un nouveau pas, en 2017, avec une mesure unique qui permettrait de lutter contre la surconsommation tout en réduisant les impôts de ceux qui souhaitent être impliqués. Oui, la Suède veut faire payer moins d’impôts à ses habitants et en échange, tout ce que le pays demande, c’est de réparer vos biens abîmés ou cassés.

reparation-mobile

La mesure n’est encore qu’à l’état de projet et elle a été soumise au gouvernement qui décidera ou non de son application en décembre prochain. Si celle-ci est adoptée, elle proposera aux Suédois de bénéficier d’une réduction de leurs impôts s’ils acceptent de réparer leurs objets cassés plutôt que de les jeter. Des vélos aux vêtements en passant par les appareils électroniques et électroménagers, tous les objets semblent concernés. Le but : lutter contre la surconsommation de ces biens mais aussi contre l’obsolescence programmée en réparant l’objet dès qu’il a un souci.

Dans cette optique, le pays veut ainsi faire passer la TVA appliquée sur les services de réparation de 25 à 12%, de quoi inciter les plus perplexes à pousser la porte d’un réparateur. Et la partie déduction d’impôts dans tout ça ? Les personnes qui le souhaitent pourront déclarer les réparations effectuées et se faire rembourser par l’État à hauteur de 50% du coût de la réparation. De cette manière, la réparation devient plus économique que de racheter un nouvel appareil, cela peut à terme créer de nouveaux emplois et surtout réduire la surconsommation.

reparation-velo

A terme, même si le pays devrait investir 76,5 millions d’euros dans cette mesure, le résultat serait bénéfique aussi bien pour l’État que pour ses habitants. La récupération pourrait donc faire partie intégrante de la vie de nos voisins suédois d’ici quelques mois. Une mesure qui, on l’espère, va être acceptée et reproduite dans d’autres pays.


Le fondateur du prix Nobel était fabricant d’armes

— @DailyGeekShow