structure-galaxie
— NASA images / Shutterstock.com

Bien au-delà du centre de notre galaxie se cache une zone largement inexplorée du cosmos connue sous le nom de « zone d’évitement ». Des astronomes viennent d’y découvrir une gigantesque structure.

Au-delà du bulbe de la Voie lactée

Couvrant entre 10 et 20 % du ciel nocturne, cette région fantôme ne peut être observée avec les télescopes à lumière visible en raison de la forme bombée du centre de la Voie lactée : celui-ci se révèle si dense en étoiles, poussière et autres matériaux que la lumière émanant de la zone d’évitement est dispersée ou absorbée avant d’avoir une chance d’atteindre les dispositifs terrestres.

Pour percer ses secrets, les chercheurs s’appuient sur des instruments capables de détecter le rayonnement infrarouge, invisible pour l’oeil humain mais suffisamment puissant pour être détecté à travers les nuages denses de gaz et de poussière. Au fil des années, l’utilisation de ce type de télescopes a permis la mise en évidence de milliers de galaxies individuelles, mais on sait globalement peu de choses sur les structures à grande échelle s’y cachant.

Dans le cadre de travaux à paraître dans la revue Astronomy and Astrophysics, des chercheurs ont combiné les données de plusieurs de ces études infrarouges pour révéler la structure la plus colossale jamais détectée au sein de la zone d’évitement.

galaxies
Image composite des 58 galaxies récemment détectées — © Galdeano et al. / ESO

Située à environ 3 milliards d’années-lumière de la Terre, cette petite parcelle semble constituée d’un grand nombre de galaxies possédant un centre de gravité commun. En utilisant les observations de l’enquête VVV (sondant le bulbe central de la Voie lactée à des longueurs d’onde infrarouges à l’aide du télescope VISTA, au Chili), les auteurs de l’étude en ont comptabilisé pas moins de 58.

Les plus grands objets connus liés par la gravitation

Les amas galactiques sont les plus grands objets liés par la gravitation au sein de l’Univers, et on estime que les plus imposants contiennent des centaines de milliers de galaxies. Malheureusement, en raison des distances monstrueuses et des innombrables obstacles se dressant entre les astres de la structure récemment découverte et la Terre, il est actuellement impossible de déterminer précisément sa largeur ou sa masse.

Quoi qu’il en soit, la simple détection de cet objet colossal montre que la zone d’évitement n’est peut-être pas aussi impénétrable qu’on le pensait initialement. Les futures études infrarouges (incluant les observations potentielles du télescope spatial James-Webb, qui a déjà utilisé sa caméra infrarouge pour prendre l’image la plus profonde de l’Univers à ce jour) devraient aider les scientifiques à voir au-delà du bulbe de la Voie lactée.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments