Ce qui est particulièrement beau dans l’art et en l’occurrence ici dans le street art, c’est qu’il est capable de rassembler des personnes de cultures et de pays différents pour partager et allier leurs forces dans un but commun. En Tunisie, 150 street artistes ont investi un village afin d’en faire un véritable musée. Admirez sans plus tarder ces oeuvres époustouflantes ! 

C’est dans le village d’Erriadh, sur la route de Ghriba la plus vieille synagogue d’Afrique, un lieu de passage où personne ne s’arrête, que se sont réunis 150 street artistes venus de 30 pays différents afin d’embellir les murs de plus de 250 peintures, collages et autres oeuvres d’art. Le village situé sur l’île de Djerba, baptisée Djerbahood pour l’occasion, voit cette initiative comme une aubaine pour développer le tourisme dans cet endroit désormais singulier.

Parmi les artistes présents, de grands noms du milieu ressortent comme El Seed qui a réalisé la fresque murale de la Tour Paris 13 ainsi que d’autres moins connus en occident comme Two One, un street artiste venu du Japon.

Aujourd’hui, Erriadh ou Djerbahood est une véritable galerie d’art contemporain où fresques murales cohabitent avec les maisons traditionnelles. Un travail admirable tant par la prouesse artistique que par l’initiative.

Ces oeuvres sont tout simplement somptueuses et voilà une jolie raison de plus de visiter ce village atypique. Certains des rédacteurs sont d’ailleurs passionnés de street art et veulent absolument se rendre sur place pour admirer ces merveilles :). Pensez-vous qu’il serait possible en France de faire ce genre d’initiatives dans les villages isolés afin d’y développer un tourisme alternatif ?

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de