Alors que le chômage frappe actuellement près de 40 millions de personnes aux États-Unis, le conseiller économique de la Maison-Blanche a laissé entendre que le pays était prêt à rouvrir et à rebondir plus tôt que prévu, et que son « stock de capital humain », autrement dit sa main-d’œuvre, n’avait pas été entamé.

« Notre stock de capital humain est prêt à reprendre le travail »

Kevin Hassett a récemment créé la polémique, non seulement pour ses prévisions particulièrement optimistes concernant une réouverture rapide de l’économie, alors que de nombreux Américains s’y montrent réticents en raison des risques sanitaires, mais également pour sa rhétorique, rappelant une période sombre de l’histoire humaine et américaine.

« Notre stock de capital n’a pas été détruit, notre stock de capital humain est prêt à reprendre le travail, il y a donc de nombreuses raisons de croire que nous pouvons remonter la pente beaucoup plus vite que lors des crises précédentes », a notamment déclaré le conseiller sur CNN.

Le terme « stock humain » a longtemps été associé à l’eugénisme, une pseudoscience discréditée qui jouissait d’une certaine crédibilité auprès du grand public au début du XXe siècle. Nombre de ses adhérents, qui pensaient que la sélection était un moyen évident d’améliorer la race humaine, ont plaidé pour la limitation ou la suppression de la capacité de reproduction de ceux qui présentaient des traits « indésirables ».

En 1904, l’écrivain H. G. Wells, partisan de l’eugénisme négatif, écrivait : « La nature a toujours eu pour principe de supprimer les plus faibles, il n’y existe toujours pas d’autre moyen, sauf si nous pouvons empêcher la naissance de ceux qui deviendraient les plus faibles. C’est dans la stérilisation des échecs, et non dans la sélection des succès de la reproduction, que réside la possibilité d’une amélioration du stock humain. »

Cette idée a eu une telle influence qu’en 1927, la Cour suprême des États-Unis avait rendu un verdict selon lequel la stérilisation obligatoire « pour la protection et la santé de l’État » ne violait pas le 14e amendement.

— Andrea Slatter / Shutterstock.com

Des prévisions pour le moins optimistes concernant la reprise économique du pays

Le tollé provoqué par la formulation pour le moins maladroite d’Hassett témoigne non seulement de la profondeur de l’offense causée par la résurgence des idées et de la rhétorique eugéniste, mais également d’un certain mépris pour les vies humaines, s’effaçant au profit du capital. Comme l’a fait remarquer l’économiste Justin Wolfers : « Quand vous ne considérez pas les travailleurs comme des personnes, vous faites également une erreur sur le plan économique. »

S’il a admis que le taux de chômage pourrait encore frôler les 20 % d’ici la fin du mois de juin, Hassett s’est montré particulièrement optimiste concernant la reprise de l’économie, estimant que le marché de l’emploi américain pourrait retrouver son niveau pré-pandémie bien plus tôt que ce que certains économistes prévoyaient.

« J’ai deux amis très proches, tous deux conservateurs et professeurs à Harvard. L’un pense que cela prendra des années, et l’autre que cela interviendra pratiquement du jour au lendemain. Et cet autre ami, Robert Barro, pense que la situation ressemble un peu à la période post-Seconde Guerre mondiale, avec des pays n’ayant pas vu leur capital détruit par le conflit ayant pratiquement fait tourner leur économie à un rythme de 40 à 50 % par an. »

Toutefois, même si le conseiller américain a estimé que « l’ensemble des signes de reprise économique » seraient visibles d’ici fin 2020, il n’a pas exclu que le taux de chômage puisse encore être supérieur à 9 %, ce qui ne ferait assurément pas les affaires de Donald Trump en vue d’une réélection.

Confinement États-Unis
Les États-Unis sont aujourd’hui le pays le plus touché au monde par le coronavirus. En milieu de semaine, plus d’1,7 million d’Américains y avaient été testés positifs, et plus de 100 000 décès enregistrés — Adam McCullough / Shutterstock.com

8
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
5 Fils de commentaires
3 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
7 Auteurs du commentaire
FirstballoccoEPONINEAlie19guy51 Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
ame
Invité
ame

Journaliste à la noix, dés que l’on parle de M.Trump ou de ses proches politique ou autre, tout est bon pour essayé de casser du sucre sur son dos et de vouloir retourné la classe ouvrière contre lui Aucun autre président US à fait ce que M. Trump a réussi… Lire la suite »

alain smeekens
Invité
alain smeekens

Journaliste à la noix, dés que l’on parle de M.Trump ou de ses proches politique ou autre, tout est bon pour essayé de casser du sucre sur son dos et de vouloir retourné la classe ouvrière contre lui Aucun autre président US à fait ce que M. Trump a réussi… Lire la suite »