Le Stentrode est un implant neuronal prometteur. Il pourrait offrir une interface cerveau-ordinateur révolutionnaire pour les personnes paralysées. Par exemple, communiquer via la pensée. Ou encore contrôler un exosquelette. Pour la première fois, le dispositif de la société Synchron va être testé sur des cerveaux humains. Et aucun des cinq participants n’aura à subir une chirurgie invasive du cerveau pour la mise en place de l’implant ! Explications.

LE STENTRODE LIT L’ACTIVITÉ CÉRÉBRALE ET PRODUIT DU TEXTE

Le Stentrode, développé par la société américaine Synchron, est un implant neural révolutionnaire. Son objectif est de permettre aux personnes paralysées de communiquer, à la façon de Stephen Hawking, grâce à leurs pensées. La grande particularité du dispositif est qu’aucune chirurgie n’est nécessaire pour l’implanter dans le cerveau. En effet, il s’insère « simplement » par la veine jugulaire.

Une méthode qui évite notamment les risques de convulsions et d’accidents vasculaires cérébraux. Mais aussi les déficiences neurales permanentes qui peuvent être causées par une chirurgie ouverte. Le développement du dispositif est terminé. Tout comme la démonstration de son innocuité dans les modèles animaux. Alors, la société Synchron souhaite désormais recueillir et comprendre des données cliniques.

Implantation du Stentrode dans le cerveau, par la jugulaire © YouTube

CINQ PARTICIPANTS POUR DÉBUTER LES TESTS

La société Synchron a donc obtenu l’autorisation d’entreprendre les essais sur des humains. Ainsi, dans les prochains mois, cinq participants se verront implanter un Stentrode dans le cerveau. Chacun souffre d’une paralysie des mains ou de la bouche, les empêchant de communiquer. Avant le début des essais, chaque volontaire devra subir plusieurs examens du cerveau.

Mais aussi, ils devront se soumettre à l’évaluation d’un neurologue. Ce dernier devra s’assurer qu’ils bénéficient réellement de l’interface neurale. Mais aussi que les vaisseaux sanguins sont en assez bon état pour que l’implant soit mis en place. Ensuite, les participants commenceront à utiliser l’appareil et son logiciel pour générer du texte avec leurs pensées.

CONTRÔLER DES MEMBRES ROBOTIQUE, VOIRE UN EXOSQUELETTE

Le Stentrode promet déjà bien plus. En effet, cet implant pourrait fournir aux scientifiques un flux sans précédent de données neuronales. Et ce, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Toutefois, la société Synchron assure avoir mis en place des protocoles pour protéger ces données. Elles ne serviront à aucune autre fin que le perfectionnement du Stentrode.

Néanmoins, on imagine déjà un avenir brillant pour cette technologie. Par exemple, contrôler des membres robotiques, pour ceux qui ont subi une amputation. Ou encore piloter un exosquelette, pour les personnes paralysées.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de