— Chubo – my masterpiece / Shutterstock.com

Le plagiat est un fléau et un frein à la carrière des artistes, surtout ceux qui débutent. Pour lutter contre ce phénomène, Spotify a décidé d’agir en développant une intelligence artificielle qui empêche le plagiat, et ce, même avant que le morceau de musique ne soit publié sur la plateforme.

Afin de lutter contre le plagiat et de permettre aux auteurs-compositeurs de protéger leurs œuvres sans passer par de lourdes procédures juridiques, Spotify a inventé et déposé un brevet pour une technologie qui permet de détecter les risques de plagiat. Plus précisément, la technologie se base sur une intelligence artificielle capable de détecter le niveau de similitude entre deux morceaux, a rapporté le magazine spécialisé Music Business Worldwide. La technologie nommée « Plagiarism Risk Detector and Interface » va ainsi analyser divers éléments du morceau comme les harmonies, de séquences d’accords ou de fragments de mélodie.

Après avoir pris en compte une pluralité d’éléments, l’algorithme indiquerait alors à l’auteur-compositeur qui a uploadé une nouvelle composition si ce dernier risque de porter atteinte au droit d’auteur. Parfois, le plagiat est involontaire, et la technologie va également fournir un lien vers les œuvres potentiellement imitées afin de faciliter la réécriture. L’IA ne sera pas uniquement pénalisante, dans la mesure où il avertira également les utilisateurs de Spotify quand ils créeront une œuvre vraiment nouvelle et originale, a tenu à rassurer la plateforme. À noter que ce nouvel outil de Spotify peut être utilisé avant de publier le morceau, ou même durant la production – même si l’œuvre n’est pas encore terminée.  

Notons que Spotify n’est pas la première entreprise à déployer des systèmes similaires pour détecter les plagiats. C’est également le cas de Music Plagiarism Detection System ou encore Audio Forensics Meets Music Information Retrieval.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de