SpaceX : Elon Musk est prié de ramasser ses débris de fusée…

Elon Musk et sa société SpaceX, qui conçoit et construit les lanceurs Falcon 9 ou encore les moteurs de fusée Merlin, notamment pour la NASA, sont connus pour leur volonté écologique. En effet, leur ambition est de développer des produits réutilisables d’une mission à l’autre, réduisant ainsi la consommation de ressources et la pollution de notre planète. Pourtant, la mission n’est pas un succès, même si elle est en bonne voie : un imposant morceau de fusée Falcon 9 a encore été trouvé sur une plage américaine.

 

UN MORCEAU DE FALCON 9 RETROUVÉ SUR UNE PLAGE

C’est en Caroline du Nord, plus précisément sur la plage d’Outer Banks, qu’un garde-côte a trouvé un imposant morceau de fusée. Tombé bien loin du Point Nemo, le cimetière des engins spatiaux, l’élément métallique de trois mètres de long sur deux mètres de large était tellement lourd qu’il aura nécessité l’intervention d’un chargeur frontal pour être déblayé ! Bien sûr, les responsables du parc national auquel est rattachée la plage ont contacté SpaceX, la société d’Elon Musk, pour l’informer de leur trouvaille.

La société a alors confirmé qu’il s’agissait bien d’une « petite » pièce de fusée Falcon 9, issue de l’un des 12 lancements réalisés depuis le début de l’année 2018. L’entreprise du multimilliardaire ne chôme pas, même si on se souvient surtout du décollage de Starman et sa Tesla rouge. Cependant, c’est la deuxième fois cette année qu’un composant de fusée est retrouvé abandonné. Ainsi, en avril, un couple d’agriculteurs bretons avait découvert un morceau de capsule Dragon dans leur champ, sur l’île de Quéménès !

SPACEX ASSURE FAIRE DES PROGRÈS

SpaceX et Elon Musk affichent régulièrement leur volonté écologique avec, pour preuve, l’envoi d’une fusée SpaceX faite entièrement de matériaux recyclés. Et comme le précise l’entreprise américaine, « grâce aux progrès réalisés en matière de capacité de réutilisation, SpaceX est la seule société capable de récupérer ses boosters de fusée et son vaisseau spatial ». C’est également un enjeu économique. En effet, plus tôt cette année, l’entreprise n’a pas réussi à sauver une partie de la coiffe du Falcon 9, un élément d’une valeur de six millions de dollars ! L’entreprise essaye également de récupérer des objets plus petits, comme les carénages.

C’est la dure mission de « Mr Steven ». Ce navire, équipé de quatre grands bras qui soutiennent un filet horizontal surélevé, est une plateforme d’atterrissage pour les carénages réutilisables des fusées SpaceX. Comme le précise un porte-parole de la société, « aucune autre entreprise ou agence spatiale n’a encore tenté de récupérer un carénage ; c’est un défi difficile »Malgré tous ces progrès, on peut s’inquiéter de la chute de débris sur la terre ferme. D’autant que l’entreprise compte développer le tourisme spatial, avec le décollage en 2023 du premier touriste spatial qui se rendra autour de la Lune.

Pixabay

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux