Voici la Big Falcon Rocket, la nouvelle navette de SpaceX inspirée par des œuvres de science-fiction

Lundi dernier, Elon Musk dévoilait le nom du premier touriste spatial de l’histoire et en profitait également pour présenter sa nouvelle navette spatiale, dont le design est inspiré par différentes œuvres de fantasy et de science-fiction qui ont fortement influencé la vision de la conquête spatiale du PDG de SpaceX. Découverte.

 

« La fusée de Tintin est l’une de nos principales inspirations »

Destiné à aider l’humanité à explorer et coloniser l’Espace, la nouvelle version de la navette Big Falcon Rocket de SpaceX peut accueillir jusqu’à 100 passagers et se révèle également une peu plus grande que la précédente (55 mètres de long contre 48 mètres) et dispose de trois ailerons arrières qui feront également office de trains d’atterrissage. Si son design vous semble familier, c’est probablement parce que ce dernier s’inspire beaucoup de la navette utilisée par Tintin dans l’album « On a marché sur la Lune », publié en 1954. Comme l’a précisé Musk : « La fusée de Tintin est définitivement l’une de nos principales inspirations ».

Cette référence évidente est loin d’être le seul clin d’œil de SpaceX aux œuvres majeures de Science-Fiction qui ont contribué à façonner sa vision des vols spatiaux. La compagnie a également baptisé deux de ses drones autonomes, servant de plateformes d’atterrissage lors du retour des fusées sur Terre, « Of Course I Still Love You » et « Just Read the Instructions », qui se trouvent être les noms de deux vaisseaux spatiaux gigantesques incontournables dans l’œuvre du légendaire auteur SF Iain Banks.

 

Star Wars, Bowie et Asimov

Coutumière du fait, la compagnie SpaceX avait lancé dans l’espace en février dernier un Tesla Roadster, à l’intérieur de laquelle prenait place un mannequin nommé Starman et était diffusée la célèbre chanson « Space Oddity » de David Bowie. Le tableau de bord du véhicule affichait également le message « Ne paniquez pas ! », une directive répétée à maintes reprises dans le « Guide du voyageur intergalactique » de Douglas Adams, et « Fondation », la trilogie fondatrice d’Isaac Asimov, était entièrement gravée sur un disque de quartz placé dans sa boite à gants.

Le choix des noms des trois fusées développées par la firme américaine, la Falcon 9, la Falcon Heavy et la Big Falcon Rocket, est, comme vous pouvez vous en douter, un clin d’œil appuyé au légendaire Faucon Millenium de Star Wars, et celui de la capsule Dragon, dont la version automatisée effectue actuellement des missions cargo à destination de l’ISS pour la NASA, rend hommage à la chanson « Puff the Magic Dragon » sortie par le groupe Peter, Paul and Mary en 1963. Selon Musk, il a été inspiré par les nombreuses critiques émises par les médias au sujet des projets ambitieux de SpaceX, qui relevaient « du domaine du fantastique ».

Pour aller plus loin, découvrez également l’identité du premier touriste spatial de l’histoire, qui prendra part à un voyage « à vocation artistique » autour de la Lune en 2023.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux