Les sirènes ne sont pas représentées de la même manière dans la mythologie grecque et dans la mythologie nordique. Nous pouvons penser que les sirènes ont toujours été des femmes-poissons alors qu’à l’origine elles étaient en fait mi-femmes mi-oiseaux.

L’image la plus répandue que nous avons des sirènes est celle d’une femme dont le corps se termine avec une queue de poisson. Pourtant, les sirènes n’étaient pas représentées comme cela à l’origine. Dans la mythologie grecque, les sirènes sont en fait des êtres mi-femmes mi-oiseaux. Les sirènes que croise Ulysse dans l’Odyssée d’Homère sont donc des femmes-oiseaux. Selon la légende, elles détournent les marins de leur route grâce à leur chant et leur voix enchanteresse. Une fois perdus en mer, les marins se font tuer et dévorer par les sirènes.

C’est bien plus tard, au début du Moyen Âge (entre le VIe et VIIIe siècle), que les sirènes sont représentées comme des créatures légendaires mi-femmes mi-poissons, telles qu’elles le sont dans la mythologie nordique.

Ces deux sortes de sirènes sont donc issues de deux mythologies bien distinctes géographiquement et historiquement. Les sirènes apparaissent dans un nombre incalculable d’oeuvres dont le célèbre film d’animation Disney. La popularité de « La Petite Sirène » a justement dû jouer dans l’esprit collectif, puisque la plupart des personnes pensent que les sirènes ont toujours été des créatures avec un buste de femme et une queue de poisson.

Les sirènes selon la mythologie grecque © Wikipédia / Jastrow

1
COMMENTEZ

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
alex Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
alex
Invité

Super article ! il y a également un super blog : https://sirenas.fr pour ceux qui veulent en savoir plus sur les sirènes de mi-femme mi-poisson cette fois je parle des créatures mythologiques qui sont présentes dans les profondeurs de l’Atlantide.