vaisseau extraterrestre
Vue d’artiste d’un hypothétique vaisseau extraterrestre émettant des signaux radio — © Breakthrough Listen / Danielle Futselaar

Des civilisations extraterrestres avancées se cacheraient-elles au cœur de la Voie lactée ? C’est précisément ce que s’attachent actuellement à découvrir des astronomes via l’analyse des impulsions radio en émanant.

Signaux extraterrestres potentiels

Naturellement émises par les pulsars, type d’étoile à neutrons à rotation rapide, les impulsions à fréquence étroite sont également utilisées par des technologies humaines telles que les radars. Se distinguant du bruit de fond radio du cosmos, de tels signaux constituent un moyen de communication efficace sur de longues distances et une cible intéressante dans le cadre de la recherche de potentielles civilisations extraterrestres.

Akshay Sureh, de l’université Cornell, et ses collègues ont créé un algorithme permettant de détecter ces motifs répétitifs et l’ont testé sur des pulsars connus afin de s’assurer qu’il pouvait effectivement discerner les fréquences les plus étroites (environ un dixième de la largeur de celles utilisées par une station de radio FM typique). Il a ensuite été appliqué aux données du télescope Green Bank, en Virginie-Occidentale.

« Jusqu’à présent, le SETI [organisme recherchant d’éventuels signes de vie extraterrestres dans l‘Univers] s’est principalement concentré sur les signaux radio continus », explique Vishal Gajjar, co-auteur de le la nouvelle étude, publiée dans The Astronomical Journal. « Notre étude met en lumière la remarquable efficacité énergétique d’un train d’impulsions comme moyen de communication interstellaire sur de grandes distances et marque la première tentative globale de recherche approfondie de tels signaux. »

galaxie
— Alex Mit / Shutterstock.com

Selon l’équipe, le centre de la Voie lactée constitue un endroit tout indiqué pour plusieurs raisons : sa densité élevée d’étoiles et de mondes potentiellement habitables, et sa position, impliquant que les potentiels signaux extraterrestres en émanant puissent être captés par un grand nombre de planètes.

Un algorithme ultra-performant

Ultra-performant, le nouvel algorithme est capable d’analyser 1,5 million d’échantillons de données télescopiques en 30 minutes. Bien qu’aucun signe clair de potentielles activités technologiques extraterrestres délibérées n’ait jusqu’à présent été mis en évidence, il ne s’agirait que d’une question de temps.

« L’utilisation de bandes passantes étroites et de motifs répétés serait un excellent moyen pour les extraterrestres de se révéler, car il est extrêmement improbable qu’une telle combinaison se produise naturellement », estime Steve Croft, également co-auteur de l’étude.

« Breakthrough Listen [autre projet visant à détecter une vie extraterrestre intelligente] capture d’énormes volumes de données, et les travaux d’Akshay vont nous aider à rechercher dans cette botte de foin des aiguilles à même d’indiquer la présence de formes de vie extraterrestres avancées », conclut-il.

S’abonner
Notifier de
guest

2 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
louis
louis
10 mois

laissez tomber c’est mon samsung qui déconne …;

Nietsnie
Nietsnie
10 mois

 » Extrêmement improbable qu’une telle combinaison se produise naturellement« …
Dans ce cas, comment peut-on imputer au hasard les équations autrement sublimes qui gouvernent l’ Univers ? …